Li Lihui plaide pour que les régulateurs chinois réglementent plus rigoureusement les monnaies virtuelles, mais aussi pour en autoriser certaines. Ces dernières semaines, la Chine a pris des mesures pour empêcher la percée des monnaies virtuelles. Suite à cela, BTCChina a déjà fait savoir qu'elle stopperait ses activités en Chine après le 30 septembre.

"Je comprends les mesures chinoises contre les crypto-monnaies car il faut surtout protéger la stabilité du marché financier et les intérêts des investisseurs. Voilà pourquoi les régulateurs doivent éviter ce genre de collecte de fonds virtuels", déclare Li.

Li, qui dirige actuellement l'association sectorielle du financement internet et qui fut avant cela président de la Bank of China, affirme lors d'une conférence tenue à Shanghai que les régulateurs du monde entier doivent collaborer en matière de monnaies numériques. Mais il donne aussitôt le ton: les autorités doivent distinguer les monnaies virtuelles émises par des autorités, comme la Banque Centrale de Chine, et les 'jetons numériques' tels le bitcoin qui ne sont pas émis ou gérés par un pays souverain.