SurfControl met en garde contre un courriel factice ressemblant à un message de conseil issu de la division Norton Anti Virus du producteur antivirus Symantec. Ce courriel explique que l'ordinateur de l'utilisateur est contaminé par le virus w32.aplor@mm. L'utilisateur est alors invité à cliquer sur un lien 'cleaner' afin de supprimer ledit virus. Après avoir cliqué sur ce lien (qui conduit par ailleurs à un site de mises à jour de Symantec très réaliste), un fichier .exe est téléchargé, qui, lors de son exécution, effectue des modifications dans le fichier hôte de l'utilisateur. Résultat: les mises à jour antivirus des logiciels Symantec deviennent impossibles, ce qui rend la sécurité insuffisante et donc vulnérable. SurfControl indique aujourd'hui que le site web concerné par ce fichier a été mis hors ligne par le 'free hosting service' qu'il utilisait.

SurfControl met en garde contre un courriel factice ressemblant à un message de conseil issu de la division Norton Anti Virus du producteur antivirus Symantec. Ce courriel explique que l'ordinateur de l'utilisateur est contaminé par le virus w32.aplor@mm. L'utilisateur est alors invité à cliquer sur un lien 'cleaner' afin de supprimer ledit virus. Après avoir cliqué sur ce lien (qui conduit par ailleurs à un site de mises à jour de Symantec très réaliste), un fichier .exe est téléchargé, qui, lors de son exécution, effectue des modifications dans le fichier hôte de l'utilisateur. Résultat: les mises à jour antivirus des logiciels Symantec deviennent impossibles, ce qui rend la sécurité insuffisante et donc vulnérable. SurfControl indique aujourd'hui que le site web concerné par ce fichier a été mis hors ligne par le 'free hosting service' qu'il utilisait.