Le contrat d'une valeur de 500 millions d'euros avait été annoncé en août de l'année dernière. Il prévoyait que Modis fournisse 1.200 consultants, analystes business et développeurs et ce, jusqu'en 2022.

Mais en mai, même pas un an après l'annonce, la collaboration fut interrompue. Voilà ce que confirme Modis à Computable, lequel s'enquit alors d'une réaction auprès de la Commission européenne, mais sans résultat.

La raison exacte de cet arrêt n'est pas connue, mais Computable suppose que les marges de Modis étaient trop faibles. Le groupe RH, une filiale d'Adecco, a dû consentir des investissements supplémentaires pour faire face aux exigences contractuelles. Cela, en combinaison avec une recherche fastidieuse de profils IT, a probablement été à la base de la résiliation.