Le logiciel, qui a servi à mettre sur écoute les systèmes de Cisco et de Fortinet notamment, a été mis en ligne, il y a deux semaines, par un groupe qui s'appelle Shadow Brokers. Dans un premier temps, l'on a pensé à un 'nouvel Edward Snowden' ou à une intrusion russe au sein de la NSA. Les chercheurs du FBI auraient entre-temps écarté ces deux théories au profit d'une gaffe commise par un collaborateur de la NSA.

Lien peu clair

L'on ne sait pas quel est lien précis entre les Shadow Brokers et la Russie. Il est possible que des criminels russes se trouvent derrière ce collectif de hackers, mais les services de détection américains estiment qu'il y a eu intervention de l'état. Les criminels n'avaient pas dévoilé les outils, mais bien vendus, à en croire leur raisonnement.

(ANP/WK)

Le logiciel, qui a servi à mettre sur écoute les systèmes de Cisco et de Fortinet notamment, a été mis en ligne, il y a deux semaines, par un groupe qui s'appelle Shadow Brokers. Dans un premier temps, l'on a pensé à un 'nouvel Edward Snowden' ou à une intrusion russe au sein de la NSA. Les chercheurs du FBI auraient entre-temps écarté ces deux théories au profit d'une gaffe commise par un collaborateur de la NSA.Lien peu clairL'on ne sait pas quel est lien précis entre les Shadow Brokers et la Russie. Il est possible que des criminels russes se trouvent derrière ce collectif de hackers, mais les services de détection américains estiment qu'il y a eu intervention de l'état. Les criminels n'avaient pas dévoilé les outils, mais bien vendus, à en croire leur raisonnement.(ANP/WK)