Le chiffre d'affaires consolidé d'Alphabet a crû de 17 pour cent en comparaison avec l'année précédente, pour s'établir à 20,6 milliards de dollars (plus de 18,3 milliards d'euros). Sur base de cours de change stables, le chiffre d'affaires aurait progressé de 23 pour cent. Le bénéfice net a été de 4,2 milliards de dollars, contre 3,5 milliards de dollars il y a un an.

Chez Google, de loin la composante la plus importante d'Alphabet, les rentrées publicitaires ont augmenté de 16 pour cent. Et son bénéfice a grimpé de pas moins de 21 pour cent.

Sous la direction inspirée de la directrice financière Ruth Porat, une ex-banquière de Morgan Stanley, Alphabet a réduit ses coûts. Aujourd'hui, Alphabet est activement occupée à élargir son horizon. C'est ainsi qu'elle investit dans les voitures autonomes et les thermostats intelligents. La perte de la branche qui y investit atteint les 802 millions de dollars, contre 633 millions de dollars l'année dernière.

Malgré la hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice, les analystes avaient clairement prévu plus encore. A la clôture de la Bourse de New York, l'action a dès lors perdu cinq pour cent de sa valeur. (Belga/WK)

Le chiffre d'affaires consolidé d'Alphabet a crû de 17 pour cent en comparaison avec l'année précédente, pour s'établir à 20,6 milliards de dollars (plus de 18,3 milliards d'euros). Sur base de cours de change stables, le chiffre d'affaires aurait progressé de 23 pour cent. Le bénéfice net a été de 4,2 milliards de dollars, contre 3,5 milliards de dollars il y a un an.Chez Google, de loin la composante la plus importante d'Alphabet, les rentrées publicitaires ont augmenté de 16 pour cent. Et son bénéfice a grimpé de pas moins de 21 pour cent.Sous la direction inspirée de la directrice financière Ruth Porat, une ex-banquière de Morgan Stanley, Alphabet a réduit ses coûts. Aujourd'hui, Alphabet est activement occupée à élargir son horizon. C'est ainsi qu'elle investit dans les voitures autonomes et les thermostats intelligents. La perte de la branche qui y investit atteint les 802 millions de dollars, contre 633 millions de dollars l'année dernière.Malgré la hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice, les analystes avaient clairement prévu plus encore. A la clôture de la Bourse de New York, l'action a dès lors perdu cinq pour cent de sa valeur. (Belga/WK)