"Le principal problème que posent les outils existants, c'est qu'ils se basent sur d'anciens concepts de présentation: on commence par le début, on poursuit sur sa lancée et ce, jusqu'à la fin. Mais quiconque a déjà effectué des présentations, sait que cela ne marche pas ainsi. Il est parfois important de revenir à un point précédent ou, dans le cas d'une vidéo, d'effectuer un zoom sur un élément. Il y a aussi le cas où quelqu'un veut voir une mise à jour d'un graphique via un paramètre différent, afin de pouvoir procéder à une comparaison. Et puis, il y a également les questions inattendues. Tout est certes déjà possible, mais particulièrement compliqué. En outre, les possibilités des outils de présentation n'ont pas évolué avec la technologie."
...

"Le principal problème que posent les outils existants, c'est qu'ils se basent sur d'anciens concepts de présentation: on commence par le début, on poursuit sur sa lancée et ce, jusqu'à la fin. Mais quiconque a déjà effectué des présentations, sait que cela ne marche pas ainsi. Il est parfois important de revenir à un point précédent ou, dans le cas d'une vidéo, d'effectuer un zoom sur un élément. Il y a aussi le cas où quelqu'un veut voir une mise à jour d'un graphique via un paramètre différent, afin de pouvoir procéder à une comparaison. Et puis, il y a également les questions inattendues. Tout est certes déjà possible, mais particulièrement compliqué. En outre, les possibilités des outils de présentation n'ont pas évolué avec la technologie."La personne qui parle s'appelle Reinout Roels qui, au sein du groupe de recherche Web & Information Systems Engineering (WISE) de la VUB, a consacré un doctorat aux fondements technologiques et conceptuels, auxquels la nouvelle génération de logiciels de présentation doit satisfaire. Roels a analysé plus de 12.000 documents PowerPoint et s'est livré à une étude étoffée de la littérature dans le domaine, ainsi qu'à un sondage auprès d'utilisateurs. Sur cette base, il a répertorié les principaux défauts des outils de présentation classiques, à savoir le contenu statique des présentations, la navigation linéaire entre les diapositives, le manque de convivialité, etc.Pour y répondre, il a développé la plate-forme de présentation basée web entièrement nouvelle 'MindXpres'. Ce logiciel a pour but de mettre fin à la navigation linéaire, afin que le présentateur puisse passer facilement aux autres diapositives, qui ne sont prévues qu'ultérieurement au cours de la présentation. De plus, MindXpres permet de réaliser des diagrammes dynamiques, qu'on peut adapter en cours de route en activant ou désactivant certains parapètres.En outre, la plate-forme propose des suggestions de mise en page automatiques sur base du contenu se trouvant sur la diapositive. L'environnement comprend également une application qui permet d'ajouter des marquages aux vidéos. Chaque diapositive créée est stockée dans une base de données. Lorsque l'auteur apporte ensuite une modification dans un contenu spécifique, celle-ci est automatiquement transposée dans toutes les présentations où ce contenu est présent.Impliquer davantage le publicMindXpres est aussi conçue pour générer davantage d'interaction entre le présentateur et son auditoire. C'est ainsi que lors d'une présentation MindXpres, le public peut assez facilement prendre part à un quiz ou à un sondage, dont les résultats sont automatiquement stockés dans la présentation. Qui plus est, les diapositives peuvent être reproduites simultanément sur les appareils (mobiles) du public, qui peut plus aisément prendre des notes lors de la présentation.Roels a aussi développé une fonction permettant au public de poser des questions au présentateur par voie numérique. Comme la plate-forme est basée web, la présentation peut être facilement partagée entre tous et est disponible tant en ligne qu'hors ligne. Un plug-in a été mis au point pour chacune de ces possibilités. "Cette architecture de plug-ins nous permet aussi d'étendre aisément le logiciel en cas de besoin futur, ou de les supprimer si la fonction est un jour dépassée. C'est ce qui rend la plate-forme unique", affirme Roels.Première impressionLes résultats complets de la recherche peuvent être consultés dans sa thèse de doctorat et sur le site web mindxpres.com. Une version bêta de MindXpres n'est pas encore disponible. "L'objectif est à coup sûr qu'elle sorte, mais nous voulons au préalable encore quelque peu améliorer sa convivialité. Nous y avons consacré un peu moins de temps, parce que nous nous sommes surtout focalisés jusqu'à présent sur les technologies sous-jacentes", explique Roels. "MindXpres est dès à présent un outil de présentation entièrement fonctionnel, mais la 'première impression' est également essentielle en matière logicielle. Voilà pourquoi nous souhaitons par exemple encore améliorer l'interface graphique de l'éditeur, avant de mettre MindXpres à disposition du public", ajoute encore Roels.Dans le cadre de cette prochaine étape, l'entreprise se tourne vers des investisseurs. "MindXpres se trouve encore en phase de projet de recherche, mais nous recherchons des opportunités en vue de commercialiser la plate-forme. Nous examinons la possibilité de créer une spin-off dans ce but", indique le professeur Beat Signer, promoteur de la recherche de doctorat.Arès avoir décroché son doctorat, Roels a rejoint l'opérateur international de paiements SWIFT, mais il reste impliqué dans le projet. "Je suis encore et toujours associé à la VUB. Nous sommes actuellement en train d'examiner les options permettant de valoriser MindXpres. C'est ainsi par exemple que nous sommes encore occupés à traiter des données provenant de ma recherche, afin que nous puissions montrer aux investisseurs qu'il y a suffisamment d'intérêt", explique-t-il. "En en démontrant les avantages de manière scientifique et en confirmant l'intérêt d'utilisateurs potentiels au moyen d'études sur des utilisateurs, nous espérons à court terme convaincre des investisseurs."Mieux que PowerPoint?Dans ce contexte, il est surtout important de démontrer la plus-value de MindXpres par rapport à Microsoft PowerPoint, selon Roels: "Il va de soi que nous allons être comparés à PowerPoint. De plus, tout un chacun n'est pas concerné par les problèmes résolus par MindXpres. Pas mal de gens ont grandi avec PowerPoint, qui n'offre guère d'alternatives. De ce fait, nombre de problèmes posés par PowerPoint sont considérés comme normaux. Les gens n'ont parfois pas conscience de perdre beaucoup de temps, alors que tout pourrait être plus facile et efficient."