Le service électoral démocrate en Iowa indique qu'une erreur de programmation dans une appli pour smartphone explique la pagaille qui a caractérisé les primaires du parti. Le résultat a mis quasiment un jour pour être dévoilé. Alors que quelque trois-quarts des voix ont été dépouillées, c'est Pete Buttigieg qui l'emporte de justesse.

Buttigieg occuperait donc la première position avec quasiment 27 pour cent des voix des électeurs. Bernie Sanders viendrait ensuite avec plus de 25 pour cent des voix.

Le fait que le résultat se soit fait si longtemps attendre, serait dû à un bug dans l'appli pour smartphone utilisée dans ce but par l'Iowa Democratic Party. Des sources familières avec cette matière ont expliqué à The New York Times que l'appli aurait été 'insuffisamment testée' et développée en deux mois seulement.

Précédemment, l'Iowa Democratic Party avait déclaré qu'en raison d'un 'problème de rapportage', le résultat ne pouvait être annoncé immédiatement. Et le parti d'ajouter que l'appli n'avait pas subi de panne et qu'il n'était pas question d'un piratage ou d'une quelconque intrusion. De plus, les données saisies et collectées via l'appli même étaient correctes et donc valables.

Le service électoral démocrate en Iowa indique qu'une erreur de programmation dans une appli pour smartphone explique la pagaille qui a caractérisé les primaires du parti. Le résultat a mis quasiment un jour pour être dévoilé. Alors que quelque trois-quarts des voix ont été dépouillées, c'est Pete Buttigieg qui l'emporte de justesse.Buttigieg occuperait donc la première position avec quasiment 27 pour cent des voix des électeurs. Bernie Sanders viendrait ensuite avec plus de 25 pour cent des voix.Le fait que le résultat se soit fait si longtemps attendre, serait dû à un bug dans l'appli pour smartphone utilisée dans ce but par l'Iowa Democratic Party. Des sources familières avec cette matière ont expliqué à The New York Times que l'appli aurait été 'insuffisamment testée' et développée en deux mois seulement.Précédemment, l'Iowa Democratic Party avait déclaré qu'en raison d'un 'problème de rapportage', le résultat ne pouvait être annoncé immédiatement. Et le parti d'ajouter que l'appli n'avait pas subi de panne et qu'il n'était pas question d'un piratage ou d'une quelconque intrusion. De plus, les données saisies et collectées via l'appli même étaient correctes et donc valables.