La firme technologique à l'initiative de l'appli de taxi bien connue se présente comme une plate-forme de mobilité. A l'horizon 2040, toutes les courses d'Uber seront effectuées dans des véhicules n'émettant aucune particule nocive, mais aussi via des transports publics et en recourant à d'autres solutions propres.

Uber Green

Selon Uber, d'ici 2025, la moitié de l'ensemble des kilomètres parcourus dans sept capitales européennes sera à coup sûr l'apanage de voitures n'émettant aucune particule nocive. Outre Amsterdam, il s'agit de Bruxelles, Berlin, Lisbonne, Londres, Madrid et Paris. Amsterdam sera une pionnière avec 100 pour cent de courses de taxi en électrique à l'intérieur du ring (A10). Pour Uber, il y aura des avantages financiers liés à ce passage et ce, tant pour les passagers que pour les chauffeurs optant pour Uber Green.

Pour mener à bien ce projet, Uber libèrera 800 millions de dollars. Avec cet argent, l'entreprise entend soutenir financièrement les chauffeurs en Europe et en Amérique du Nord, lorsqu'ils migreront vers un véhicule propre. Uber a signé dans ce cadre une déclaration d'intention avec le constructeur automobile français Renault et son partenaire japonais Nissan, en vue d'électrifier son parc de voitures.

La firme technologique à l'initiative de l'appli de taxi bien connue se présente comme une plate-forme de mobilité. A l'horizon 2040, toutes les courses d'Uber seront effectuées dans des véhicules n'émettant aucune particule nocive, mais aussi via des transports publics et en recourant à d'autres solutions propres.Uber GreenSelon Uber, d'ici 2025, la moitié de l'ensemble des kilomètres parcourus dans sept capitales européennes sera à coup sûr l'apanage de voitures n'émettant aucune particule nocive. Outre Amsterdam, il s'agit de Bruxelles, Berlin, Lisbonne, Londres, Madrid et Paris. Amsterdam sera une pionnière avec 100 pour cent de courses de taxi en électrique à l'intérieur du ring (A10). Pour Uber, il y aura des avantages financiers liés à ce passage et ce, tant pour les passagers que pour les chauffeurs optant pour Uber Green.Pour mener à bien ce projet, Uber libèrera 800 millions de dollars. Avec cet argent, l'entreprise entend soutenir financièrement les chauffeurs en Europe et en Amérique du Nord, lorsqu'ils migreront vers un véhicule propre. Uber a signé dans ce cadre une déclaration d'intention avec le constructeur automobile français Renault et son partenaire japonais Nissan, en vue d'électrifier son parc de voitures.