Uber disposait déjà de sites de test à Dallas et LA. Dubaï aurait été la première ville étrangère choisie par l'entreprise, mais il se fait que le projet y accusait du retard, ce qui fait qu'Uber a finalement opté pour un nouvel emplacement, à savoir la ville de Melbourne en Australie.

L'objectif est d'effectuer les premiers vols d'essai en 2020. A Melbourne, il s'agira d'un trajet reliant un centre commercial et l'aéroport international situé à 19 kilomètres. Le déplacement devrait durer 10 minutes contre 25 minutes en voiture. Uber entend rendre les taxis volants opérationnels d'ici 2023.

Uber recherche depuis quelque temps déjà une diversification de sa gamme. Outre les courses de taxi, l'entreprise propose ainsi des trottinettes et des vélos en location dans différentes villes, dont Bruxelles. Pour l'avenir, Uber prépare aussi des voitures autonomes et des taxis volants électriques. Ces derniers devraient être une sorte de combinaison entre un hélicoptère et un drone. Ils devraient donc pouvoir décoller à la verticale et voler (assez rapidement) à l'horizontale.

Uber n'est du reste pas la seule entreprise à envisager un projet de taxis volants. La firme allemande Volocopter travaille en effet sur un concept similaire, qui est actuellement testé dans le but d'amener rapidement du personnel médical sur les lieux d'un accident.