Autocab existe depuis trente ans déjà et est active dans vingt pays. L'entreprise développe des logiciels de réservation et de dispatching de courses en taxi. De plus, elle dispose avec iGo dans plusieurs pays d'une entité commerciale à laquelle les firmes de transport privées peuvent se connecter.

Uber envisage avant tout de relier iGo à sa propre appli, spécifiquement sur les marchés où l'entreprise n'est pas active (ou ne peut être active).

"Autocab collabore fructueusement depuis plus de trente ans avec des firmes de taxi et des chauffeurs privés au niveau mondial, et Uber peut apprendre beaucoup de son expérience", peut-on lire dans un communiqué d'Uber.

Rien n'a filtré à propos du montant payé par Uber pour ce rachat.

Autocab existe depuis trente ans déjà et est active dans vingt pays. L'entreprise développe des logiciels de réservation et de dispatching de courses en taxi. De plus, elle dispose avec iGo dans plusieurs pays d'une entité commerciale à laquelle les firmes de transport privées peuvent se connecter.Uber envisage avant tout de relier iGo à sa propre appli, spécifiquement sur les marchés où l'entreprise n'est pas active (ou ne peut être active)."Autocab collabore fructueusement depuis plus de trente ans avec des firmes de taxi et des chauffeurs privés au niveau mondial, et Uber peut apprendre beaucoup de son expérience", peut-on lire dans un communiqué d'Uber.Rien n'a filtré à propos du montant payé par Uber pour ce rachat.