Si la Justice accepte le deal, ce sera une épée de Damoclès qui disparaîtra au-dessus de la tête du modèle commercial Uber. Des milliers de chauffeurs américains voulaient obtenir de la Justice d'être considérés comme des employés de l'entreprise et non plus comme des indépendants. Cela aurait des conséquences importantes pour Uber et pour d'autres services du genre.

Uber verserait dans une première phase 84 millions de dollars (74 millions d'euros) à quelque 385.000 chauffeurs. Le solde de 16 millions de dollars suivrait ultérieurement, à condition que la valeur de l'entreprise après une entrée en Bourse dépasse de plus de 50 pour cent la valeur actuelle. En outre et conformément à l'accord, les chauffeurs auraient aussi le droit de demander des pourboires dans leur voiture et d'être mieux protégés contre le licenciement aléatoire. (Belga/WK)

Si la Justice accepte le deal, ce sera une épée de Damoclès qui disparaîtra au-dessus de la tête du modèle commercial Uber. Des milliers de chauffeurs américains voulaient obtenir de la Justice d'être considérés comme des employés de l'entreprise et non plus comme des indépendants. Cela aurait des conséquences importantes pour Uber et pour d'autres services du genre.Uber verserait dans une première phase 84 millions de dollars (74 millions d'euros) à quelque 385.000 chauffeurs. Le solde de 16 millions de dollars suivrait ultérieurement, à condition que la valeur de l'entreprise après une entrée en Bourse dépasse de plus de 50 pour cent la valeur actuelle. En outre et conformément à l'accord, les chauffeurs auraient aussi le droit de demander des pourboires dans leur voiture et d'être mieux protégés contre le licenciement aléatoire. (Belga/WK)