Les vélos de JUMP sont entièrement électriques et peuvent être laissés partout, donc pas uniquement dans les stations d'accueil. Une équipe se charge de ramener les bicyclettes équipées d'un détecteur GPS, lorsque leur batterie est épuisée, afin de la recharger.

En tout, ce sont 500 vélos électriques qui sont disséminés sur Bruxelles ville, Saint-Gilles, Ixelles, Etterbeek, Saint-Josse et Schaerbeek.

JUMP a été d'abord lancée en 2018 à San Francisco et y a connu un grand succès. Avec 250 vélos seulement dans une ville d'un million d'habitants et visitée par des dizaines de millions de touristes, les bicyclettes, localisables et louables via l'appli Uber, sont utilisées jusqu'à 7 à 10 fois par jour (les mêmes vélos partagés qu'il faut ramener à un point fixe, sont utilisés en moyenne 1 à 2 fois par jour aux Etats-Unis). En un an, 63.000 personnes ont loué 625.000 fois un vélo JUMP pour un total d'1,6 million de déplacements.

JUMP a été fondée en 2008 par Ryan Rzepecki. 'L'iPhone n'avait qu'un an à l'époque', a déclaré Rzepecki plus tôt ce printemps lors d'une journée de présentation à la presse des projets d'avenir d'Uber dans la ville californienne de Santa Monica. 'Les premières stations de partage de vélos ont démarré en Europe à ce moment-là.' Depuis lors, les choses ont rapidement évolué. La croissance exponentielle des smartphones fait en sorte que la mobilité est toujours davantage considérée comme un service technologique. Mobility as a service, comme cela s'appelle, et Uber y met le paquet. 'Nous voulons mettre fin à l'ancien modèle de transport, où l'on achète sa propre voiture qu'on utilise pour aller un peu partout', déclare Andrew Salzberg, en charge de la stratégie et de la recherche chez Uber. Mobility as a service peut prendre différentes formes, selon Salzberg: 'Que vous commandiez un taxi Uber quand vous en avez besoin, que vous louiez un vélo électrique partagé ou que vous preniez les transports en commun: votre téléphone mobile vous permet de choisir la solution qui convient le mieux au trajet que vous envisagez, au moment voulu.'

C'est dans ce but qu'Uber a racheté JUMP durant l'été de 2018. Plus tôt cette année, l'entreprise a déjà introduit les vélos partagés à Lisbonne, Berlin, Madrid et Paris. Place maintenant à Bruxelles. JUMP est disponible dans 18 villes à l'échelle mondiale.

A Bruxelles, JUMP entre en concurrence avec Billy Bikes. A Anvers, mobility as a service a déjà été développé plus avant. Outre les vélos partagés de Velo, l'appli Whim y est en effet déjà disponible. Elle permet aux gens de planifier leurs déplacements, en ce compris les options de transport public, les taxis, les voitures et bicyclettes partagées.