Le service de taxi Uber versera 245 millions de dollars en actions à Waymo pour stopper le procès intenté contre lui. L'affaire porte sur le vol de secrets industriels, après qu'un ex-ingénieur de Waymo ait quitté l'entreprise en décembre 2015, afin de devenir en 2016 responsable du département des voitures autonomes chez Uber.

Au moment de son départ de chez Waymo, l'homme aurait emporté des milliers de documents confidentiels. Waymo prétend qu'Uber a ainsi pu utiliser sa technologie, même si la première citée n'a pas encore réussi à démontrer que cela s'est bien passé de la sorte.

Initialement, Waymo réclamait un milliard de dollars et des excuses de la part d'Uber. Suite à l'arrangement à l'amiable, le montant a été revu à la baisse, plus précisément à 245 millions de dollars. Le CEO d'Uber, Dara Khosrowshahi, déclare dans un communiqué regretter les actions de son entreprise.

Pour lui, cet arrangement vient à point nommé malgré le dédommagement à payer. Khosrowshahi était devenu l'année dernière CEO d'Uber et avait été aussitôt confronté à divers scandales: d'une culture de travail sexiste jusqu'à la non-divulgation d'un piratage à grande échelle, en passant donc par ce procès intenté par Waymo.

Les 245 millions de dollars en actions représentent 0,34 pour cent de la valeur marchande de l'entreprise. Cela signifie donc qu'Uber vaut actuellement quelque 72 milliards de dollars.