Dans les trois prochaines années, Twitter souhaite doubler son chiffre d'affaires annuel pour le porter à 7,5 milliards de dollars. Pour accroître ses rentrées publicitaires, Twitter souhaite par exemple faire passer le nombre de ses utilisateurs quotidiens de 192 à 315 millions. Dans ce cas, l'entreprise pourrait demander plus d'argent pour la publicité.

Pour attirer plus de monde, certains utilisateurs de Twitter aux nombreux suiveurs devraient pouvoir gagner de l'argent grâce au réseau, estime la firme de média social. Cela pourrait par exemple se faire en versant un pourboire aux utilisateurs pour des tweets sympas. Twitter pense aussi introduire des 'superlikes', avec lesquels les utilisateurs pourraient contre paiement suivre leurs favoris sur Twitter et visionner ainsi des messages exclusifs de ces derniers.

Ventes via Twitter

De plus, Twitter, tout comme Instagram et Facebook par exemple, entend permettre aux entreprises de vendre des choses via le réseau social. Mais ce projet se trouve encore à un 'stade très précoce'.

Twitter a dévoilé ses plans lors d'une journée consacrée aux investisseurs. Précédemment déjà, l'entreprise avait annoncé que le nombre de ses utilisateurs continuait de croître, même après que l'ex-président américain Donald Trump ait été exclu du réseau. Certains connaisseurs craignaient pourtant que les fans de Trump ne désertent massivement Twitter.

Dans les trois prochaines années, Twitter souhaite doubler son chiffre d'affaires annuel pour le porter à 7,5 milliards de dollars. Pour accroître ses rentrées publicitaires, Twitter souhaite par exemple faire passer le nombre de ses utilisateurs quotidiens de 192 à 315 millions. Dans ce cas, l'entreprise pourrait demander plus d'argent pour la publicité.Pour attirer plus de monde, certains utilisateurs de Twitter aux nombreux suiveurs devraient pouvoir gagner de l'argent grâce au réseau, estime la firme de média social. Cela pourrait par exemple se faire en versant un pourboire aux utilisateurs pour des tweets sympas. Twitter pense aussi introduire des 'superlikes', avec lesquels les utilisateurs pourraient contre paiement suivre leurs favoris sur Twitter et visionner ainsi des messages exclusifs de ces derniers.De plus, Twitter, tout comme Instagram et Facebook par exemple, entend permettre aux entreprises de vendre des choses via le réseau social. Mais ce projet se trouve encore à un 'stade très précoce'.Twitter a dévoilé ses plans lors d'une journée consacrée aux investisseurs. Précédemment déjà, l'entreprise avait annoncé que le nombre de ses utilisateurs continuait de croître, même après que l'ex-président américain Donald Trump ait été exclu du réseau. Certains connaisseurs craignaient pourtant que les fans de Trump ne désertent massivement Twitter.