Le réseau social a indiqué dans un communiqué "avoir reçu l'offre non sollicitée et non contraignante d'Elon Musk d'acquérir l'ensemble des actions ordinaires en circulation de l'entreprise au prix de 54,20 dollars en numéraire". Les chiffres avancés par M. Musk valoriseraient Twitter à 43,4 milliards de dollars, contre environ 37 milliards à l'heure actuelle.

"Le conseil d'administration de Twitter va examiner avec attention l'offre pour déterminer la ligne de conduite qu'il estime servir au mieux les intérêts de l'entreprise et de tous les actionnaires de Twitter", a ajouté le groupe.

Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, a proposé de racheter l'intégralité du réseau social Twitter au prix unitaire de 54,20 dollars par action et de sortir l'entreprise de Wall Street. S'adressant dans une lettre au président du conseil d'administration de Twitter Bret Taylor, M. Musk affirme s'être rendu compte, après son investissement qui l'a rendu début avril actionnaire principal de la société avec une participation de 9,2%, "que l'entreprise ne prospérerait pas et ne servirait pas son impératif sociétal sous sa forme actuelle", proposant de la retirer de Wall Street.

Le réseau social a indiqué dans un communiqué "avoir reçu l'offre non sollicitée et non contraignante d'Elon Musk d'acquérir l'ensemble des actions ordinaires en circulation de l'entreprise au prix de 54,20 dollars en numéraire". Les chiffres avancés par M. Musk valoriseraient Twitter à 43,4 milliards de dollars, contre environ 37 milliards à l'heure actuelle."Le conseil d'administration de Twitter va examiner avec attention l'offre pour déterminer la ligne de conduite qu'il estime servir au mieux les intérêts de l'entreprise et de tous les actionnaires de Twitter", a ajouté le groupe.Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, a proposé de racheter l'intégralité du réseau social Twitter au prix unitaire de 54,20 dollars par action et de sortir l'entreprise de Wall Street. S'adressant dans une lettre au président du conseil d'administration de Twitter Bret Taylor, M. Musk affirme s'être rendu compte, après son investissement qui l'a rendu début avril actionnaire principal de la société avec une participation de 9,2%, "que l'entreprise ne prospérerait pas et ne servirait pas son impératif sociétal sous sa forme actuelle", proposant de la retirer de Wall Street.