Le compte en question '@ALT_uscis' semble surtout critiquer la politique d'immigration américaine. Il fait partie d'un certain nombre de canaux Twitter, qui ont commencé à apparaître après l'intronisation de l'actuel président américain Donald Trump. Ils dénoncent tous la politique actuelle menée par le gouvernement américain. On suppose qu'ils sont l'initiative de fonctionnaires fédéraux qui veulent exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique Trump via le réseau social. Dans le cas spécifique de '@ALT_uscis', c'est surtout la politique américaine d'immigration qui est critiquée. Les autres comptes ont notamment pour nom '@RogueNASA', qui se décrit lui-même comme "l'équipe de résistance non-officielle de la NASA" ou '@altUSEPA', le compte Twitter alternatif à l'agence environnementale américaine.

Selon la plainte déposée par Twitter, le département américain de la sécurité intérieure, dont fait partie USCIS, a introduit une assignation. Il y exige que Twitter décline le numéro de téléphone, l'adresse e-mail et l'adresse IP de l'utilisateur du compte. L'entreprise considère cela comme une atteinte au premier amendement de la constitution américaine, qui garantit la liberté d'expression. En outre, elle ne connaît pas vraiment les raisons qui ont poussé ledit département à introduire l'assignation.

Dans son accusation, Twitter semble exprimer aussi de la sympathie pour ces utilisateurs du réseau social qui critiquent le gouvernement américain. Twitter y qualifie en effet ces utilisateurs "de nouvelle classe innovante d'Américains qui s'expriment".

Le compte en question '@ALT_uscis' semble surtout critiquer la politique d'immigration américaine. Il fait partie d'un certain nombre de canaux Twitter, qui ont commencé à apparaître après l'intronisation de l'actuel président américain Donald Trump. Ils dénoncent tous la politique actuelle menée par le gouvernement américain. On suppose qu'ils sont l'initiative de fonctionnaires fédéraux qui veulent exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique Trump via le réseau social. Dans le cas spécifique de '@ALT_uscis', c'est surtout la politique américaine d'immigration qui est critiquée. Les autres comptes ont notamment pour nom '@RogueNASA', qui se décrit lui-même comme "l'équipe de résistance non-officielle de la NASA" ou '@altUSEPA', le compte Twitter alternatif à l'agence environnementale américaine.Selon la plainte déposée par Twitter, le département américain de la sécurité intérieure, dont fait partie USCIS, a introduit une assignation. Il y exige que Twitter décline le numéro de téléphone, l'adresse e-mail et l'adresse IP de l'utilisateur du compte. L'entreprise considère cela comme une atteinte au premier amendement de la constitution américaine, qui garantit la liberté d'expression. En outre, elle ne connaît pas vraiment les raisons qui ont poussé ledit département à introduire l'assignation.Dans son accusation, Twitter semble exprimer aussi de la sympathie pour ces utilisateurs du réseau social qui critiquent le gouvernement américain. Twitter y qualifie en effet ces utilisateurs "de nouvelle classe innovante d'Américains qui s'expriment".