C'est en collaboration avec le Centre de Prévention du Suicide et son pendant flamand que cela a été mis en place. La notification qui apparaitra fournira les coordonnées des deux associations. Twitter a aussi un formulaire de signalement spécifique pour les personnes à risque, et dès qu'une personne se manifestera, une équipe entrera en contact avec elle pour l'encourager à demander de l'aide.

"A travers le monde, des fournisseurs de services de soutien et de santé mentale utilisent de plus en plus fréquemment des canaux numériques et sociaux afin de répondre à l'évolution des besoins de la société et de toucher un public plus jeune", a commenté Kirsten Pauwels, directrice du Centrum ter Preventie Van Zelfdoding.