L'entreprise se base notamment sur les communiqués des services de renseignements américains. Ces derniers avait précédemment déjà conclu que Russia Today (RT) et Sputnik étaient impliqués dans des tentatives de la part des autorités russes de perturber les élections présidentielles de 2016 aux Etats-Unis, selon Twitter. "Et ce n'est pas ce que nous voulons sur Twitter'', indique-t-on du côté de l'entreprise technologique.

Twitter affirme avoir empoché depuis 2011 quelque 1,9 million de dollars (plus d'1,6 million d'euros) grâce aux annonces insérées par RT et Sputnik. L'entreprise technologique promet d'utiliser cette somme pour soutenir les enquêteurs externes. Ce support financier devrait donc profiter à l'enquête menée sur la façon dont Twitter a été utilisé lors des élections. (ANP)

L'entreprise se base notamment sur les communiqués des services de renseignements américains. Ces derniers avait précédemment déjà conclu que Russia Today (RT) et Sputnik étaient impliqués dans des tentatives de la part des autorités russes de perturber les élections présidentielles de 2016 aux Etats-Unis, selon Twitter. "Et ce n'est pas ce que nous voulons sur Twitter'', indique-t-on du côté de l'entreprise technologique.Twitter affirme avoir empoché depuis 2011 quelque 1,9 million de dollars (plus d'1,6 million d'euros) grâce aux annonces insérées par RT et Sputnik. L'entreprise technologique promet d'utiliser cette somme pour soutenir les enquêteurs externes. Ce support financier devrait donc profiter à l'enquête menée sur la façon dont Twitter a été utilisé lors des élections. (ANP)