Dans son tweet, Trump a proféré des menaces à l'encontre de personnes qui aspirent à instaurer ce qu'on appelle une 'zone autonome' dans la capitale américaine Washington. Il annonce qu'il les recevra 'par une force conséquente' si elles devaient essayer. Twitter n'a cependant pas supprimé le tweet, car l'entreprise estime qu'il doit rester accessible dans un souci d'intérêt général.

Pas la première fois

Ce n'est pas la première fois que Twitter dénonce un message de Trump. Tel fut en effet récemment encore le cas pour un tweet relatif à une vidéo de la chaîne CNN, intitulée 'Un bambin apeuré s'enfuit devant un enfant raciste', et accompagnée du label Support manipulé.

Après la mort de l'Afro-Américain George Floyd, des protestations et des troubles massifs ont eu lieu aux Etats-Unis, et Trump avait menacé d'utiliser la force contre les fauteurs de trouble. Ce message avait aussi fait l'objet d'un avertissement de la part de Twitter.

Jour de congé

Twitter a par ailleurs décidé d'accorder dorénavant un jour de congé à ses employés américains le jour des élections présidentielles. L'entreprise souhaite ainsi encourager les gens à aller voter. Pour les employés étrangers, elle prévoit aussi une journée de congé payé, dès qu'ils seront autorisés à voter. Les élections présidentielles américaines tombent cette année le 3 novembre, un jour ouvrable.

Dans son tweet, Trump a proféré des menaces à l'encontre de personnes qui aspirent à instaurer ce qu'on appelle une 'zone autonome' dans la capitale américaine Washington. Il annonce qu'il les recevra 'par une force conséquente' si elles devaient essayer. Twitter n'a cependant pas supprimé le tweet, car l'entreprise estime qu'il doit rester accessible dans un souci d'intérêt général.Ce n'est pas la première fois que Twitter dénonce un message de Trump. Tel fut en effet récemment encore le cas pour un tweet relatif à une vidéo de la chaîne CNN, intitulée 'Un bambin apeuré s'enfuit devant un enfant raciste', et accompagnée du label Support manipulé.Après la mort de l'Afro-Américain George Floyd, des protestations et des troubles massifs ont eu lieu aux Etats-Unis, et Trump avait menacé d'utiliser la force contre les fauteurs de trouble. Ce message avait aussi fait l'objet d'un avertissement de la part de Twitter.Twitter a par ailleurs décidé d'accorder dorénavant un jour de congé à ses employés américains le jour des élections présidentielles. L'entreprise souhaite ainsi encourager les gens à aller voter. Pour les employés étrangers, elle prévoit aussi une journée de congé payé, dès qu'ils seront autorisés à voter. Les élections présidentielles américaines tombent cette année le 3 novembre, un jour ouvrable.