'Gros problèmes et irrégularités dans les votes partout aux Etats-Unis, ce qui devrait remettre en cause le total définitif le 3 novembre', a posté Trump sur Twitter. 'Une partie du contenu du tweet, voire sa totalité est mise en doute et pourrait s'avérer trompeuse quant à la manière dont le citoyen peut prendre part aux élections ou à d'autres processus civils', a indiqué l'entreprise de média social en vis-à-vis du message. Un lien a également été ajouté, menant vers un site web, où il est expliqué que le vote par correspondance est bien légal et sûr.

Loin d'être la première fois

A l'approche des élections présidentielles, plus d'Américains que jamais voteront sans doute par correspondance en raison de la pandémie du corona. Le président Trump et ses adhérents républicains affirment, contrairement à ce que prétendent des experts, que le vote par correspondance s'apparente à de la fraude électorale. Selon les démocrates, il s'agit là d'une excuse de la part des républicains pour exclure des électeurs démocrates et ainsi gagner les élections. Le vote par correspondance est de cette manière devenu l'un des grands points de discorde à l'approche des élections présidentielles américaines qui auront lieu le 3 novembre.

Ce n'est pas la première fois, et de loin, que Twitter intervient à l'encontre d'un message du président Trump, qui passe pour être un utilisateur fanatique du réseau social. Récemment encore, Twitter avait prévenu que Trump se laissait aller à des 'affirmations sanitaires trompeuses', après qu'il ait déclaré dans un message qu'il état immunisé contre le coronavirus suite à un traitement réussi en milieu hospitalier.

'Gros problèmes et irrégularités dans les votes partout aux Etats-Unis, ce qui devrait remettre en cause le total définitif le 3 novembre', a posté Trump sur Twitter. 'Une partie du contenu du tweet, voire sa totalité est mise en doute et pourrait s'avérer trompeuse quant à la manière dont le citoyen peut prendre part aux élections ou à d'autres processus civils', a indiqué l'entreprise de média social en vis-à-vis du message. Un lien a également été ajouté, menant vers un site web, où il est expliqué que le vote par correspondance est bien légal et sûr.A l'approche des élections présidentielles, plus d'Américains que jamais voteront sans doute par correspondance en raison de la pandémie du corona. Le président Trump et ses adhérents républicains affirment, contrairement à ce que prétendent des experts, que le vote par correspondance s'apparente à de la fraude électorale. Selon les démocrates, il s'agit là d'une excuse de la part des républicains pour exclure des électeurs démocrates et ainsi gagner les élections. Le vote par correspondance est de cette manière devenu l'un des grands points de discorde à l'approche des élections présidentielles américaines qui auront lieu le 3 novembre.Ce n'est pas la première fois, et de loin, que Twitter intervient à l'encontre d'un message du président Trump, qui passe pour être un utilisateur fanatique du réseau social. Récemment encore, Twitter avait prévenu que Trump se laissait aller à des 'affirmations sanitaires trompeuses', après qu'il ait déclaré dans un message qu'il état immunisé contre le coronavirus suite à un traitement réussi en milieu hospitalier.