Les photos ou films au contenu sensible ne sont plus intégrés en standard dans les tweets. L'utilisateur twitter mobile (sur appareil iOS- et Android) reçoit d'abord un message d'avertissement ("Ces supports peuvent renfermer du contenu sensible) et peut alors décider de cliquer ou non sur les images en question.

On ne sait pas très bien comment Twitter reconnaît concrètement les contenus compromettants, peut-être par le biais de métadonnées ou mots clés dans les tweets. Il est aussi possible de signaler le caractère offensant de son propre contenu dans les paramètres, ce qui permet d'avertir les tiers.

Sans doute Twitter a-t-il installé ce filtre pour rendre sa plate-forme plus accessible aux enfants et ados et ne pas effrayer les annonceurs.