Les entreprises intéressées devront, selon les sources de Reuters, émettre une offre définitive au cours des deux prochaines semaines. Plusieurs candidats potentiels sont dans la course pour reprendre le site de microblogging. Précédemment déjà, la maison mère de Google, Alphabet, et le groupe de loisirs Walt Disney avaient été cités, mais ces entreprises n'ont pas donné suite à leur intérêt pour Twitter. Elles n'émettront donc pas d'offre, indique le site d'actualité technologique Recode sur base des déclarations d'initiés.

Intérêt de la part de Salesforce

L'une des firmes qui envisage encore d'émettre une offre, n'est autre que l'éditeur de logiciels Salesforce. Cela fait quelque temps déjà que des rumeurs circulent, faisant état de son intérêt pour Twitter. L'entreprise pâtit de la concurrence de Facebook et de Snapchat notamment et éprouve des difficultés à gagner de l'argent avec la publicité.

Hausse du cours

Le cours de l'action Twitter a nettement grimpé ces derniers temps suite aux rumeurs de rachat. Il est évident que l'intérêt suscité par l'entreprise joue ici un rôle.

Clarté

Ce n'est que le mois dernier que Twitter a commencé à envisager de se mettre en vente. Tout semble indiquer que le CEO Jack Dorsey entend faire le plus rapidement possible la clarté vis-à-vis des actionnaires et du personnel sur l'avenir de l'entreprise, qui a du mal à engranger du bénéfice.

(ANP/WK)

Les entreprises intéressées devront, selon les sources de Reuters, émettre une offre définitive au cours des deux prochaines semaines. Plusieurs candidats potentiels sont dans la course pour reprendre le site de microblogging. Précédemment déjà, la maison mère de Google, Alphabet, et le groupe de loisirs Walt Disney avaient été cités, mais ces entreprises n'ont pas donné suite à leur intérêt pour Twitter. Elles n'émettront donc pas d'offre, indique le site d'actualité technologique Recode sur base des déclarations d'initiés.Intérêt de la part de SalesforceL'une des firmes qui envisage encore d'émettre une offre, n'est autre que l'éditeur de logiciels Salesforce. Cela fait quelque temps déjà que des rumeurs circulent, faisant état de son intérêt pour Twitter. L'entreprise pâtit de la concurrence de Facebook et de Snapchat notamment et éprouve des difficultés à gagner de l'argent avec la publicité.Hausse du coursLe cours de l'action Twitter a nettement grimpé ces derniers temps suite aux rumeurs de rachat. Il est évident que l'intérêt suscité par l'entreprise joue ici un rôle.ClartéCe n'est que le mois dernier que Twitter a commencé à envisager de se mettre en vente. Tout semble indiquer que le CEO Jack Dorsey entend faire le plus rapidement possible la clarté vis-à-vis des actionnaires et du personnel sur l'avenir de l'entreprise, qui a du mal à engranger du bénéfice.(ANP/WK)