Lorsqu'une discussion s'emballe, 'on peut se laisser aller à dire des choses qu'on ne pense pas vraiment', selon Twitter. Le service y va alors d'une suggestion incitant l'utilisateur à repenser son message, si son contenu peut s'avérer dommageable. Twitter se base en l'occurrence sur une analyse de l'usage de la langue dans des messages antérieurs, qui ont généré des plaintes.

Selon Twitter, il s'agit là d'un test limité qui, dans une première phase, ne concernera que les appareils iOS d'Apple.

Lorsqu'une discussion s'emballe, 'on peut se laisser aller à dire des choses qu'on ne pense pas vraiment', selon Twitter. Le service y va alors d'une suggestion incitant l'utilisateur à repenser son message, si son contenu peut s'avérer dommageable. Twitter se base en l'occurrence sur une analyse de l'usage de la langue dans des messages antérieurs, qui ont généré des plaintes.Selon Twitter, il s'agit là d'un test limité qui, dans une première phase, ne concernera que les appareils iOS d'Apple.