Avec ces nouvelles options, les utilisateurs pourront notamment indiquer si un tweet divulgue leurs données de contact, adresse physique, informations financières ou carte d'identité. Selon Twitter, la nouvelle fonction permettra à l'entreprise d'intervenir plus rapidement au niveau de la suppression de tweets partageant des informations personnelles.

C'est là l'une des façons avec lesquelles le réseau social tente de réprimer l'intimidation. Précédemment, il avait déployé un système comparable avec des catégories spécifiques pour permettre de faire rapport de comptes 'bot' automatisés.

Twitter est depuis quelque temps déjà sous pression pour la quantité de messages offensants et intimidants que les utilisateurs s'envoient mutuellement. On ne sait cependant pas comment Twitter exploitera cette fonction. Espérons tout de même que certains rapports seront ainsi traités plus vite, même si le système de modération de l'entreprise technologique est tout sauf transparent.