Sous le mot-dièse (hashtag) #SaveTwitter, des milliers d'utilisateurs de Twitter ont écrit qu'ils ne voulaient pas voir disparaître le réseau social. 'Les rumeurs sont sans aucun fondement', a réagi Twitter à l'agence de presse Reuters.

Twitter éprouve certes de difficultés. Si le nombre de ses utilisateurs croît encore, cette hausse n'est pas assez rapide pour les investisseurs. Ses concurrents tels Instagram, WhatsApp et Messenger, qui appartiennent tous à Facebook, font nettement mieux. L'on reproche en outre à Twitter de ne pas en faire assez dans sa lutte contre le harcèlement.

(ANP/WK)

Sous le mot-dièse (hashtag) #SaveTwitter, des milliers d'utilisateurs de Twitter ont écrit qu'ils ne voulaient pas voir disparaître le réseau social. 'Les rumeurs sont sans aucun fondement', a réagi Twitter à l'agence de presse Reuters.Twitter éprouve certes de difficultés. Si le nombre de ses utilisateurs croît encore, cette hausse n'est pas assez rapide pour les investisseurs. Ses concurrents tels Instagram, WhatsApp et Messenger, qui appartiennent tous à Facebook, font nettement mieux. L'on reproche en outre à Twitter de ne pas en faire assez dans sa lutte contre le harcèlement.(ANP/WK)