Dans sa plainte, le bailleur indique ne pas avoir encore perçu les loyers des mois de décembre et de janvier. Le montant dû atteindrait quasiment 6,8 millions de dollars. Voilà ce que révèle l'agence de presse Bloomberg.

Sri Nine Market Square, qui loue à Twitter quelque 43.000 mètres carrés d'espace de bureau situé à San Francisco, affirme aussi que la firme technologique doit accroître une ligne de crédit allouée en garantie de 3,6 à 10 millions de dollars à la suite du rachat.

Twitter s'y oppose, selon des documents judiciaires, mais le bailleur déclare avoir absorbé quasiment l'ensemble du crédit disponible sous forme de loyer pour décembre et janvier. Twitter, qui a dissous son service de porte-parole, n'était pas disponible pour commenter cette affaire.

Peu après avoir absorbé Twitter, Musk s'est lancé dans des réductions de coût draconiennes, dont notamment le licenciement de la moitié du personnel. Il cessa aussi de verser le loyer d'autres bureaux que celui du siège de San Francisco. Il refusa également de payer la facture d'un avion affrété.

Pour racheter Twitter, le directeur de Tesla a en outre emprunté 12,5 milliards de dollars, dont le premier remboursement devra être versé bientôt.

Dans sa plainte, le bailleur indique ne pas avoir encore perçu les loyers des mois de décembre et de janvier. Le montant dû atteindrait quasiment 6,8 millions de dollars. Voilà ce que révèle l'agence de presse Bloomberg.Sri Nine Market Square, qui loue à Twitter quelque 43.000 mètres carrés d'espace de bureau situé à San Francisco, affirme aussi que la firme technologique doit accroître une ligne de crédit allouée en garantie de 3,6 à 10 millions de dollars à la suite du rachat.Twitter s'y oppose, selon des documents judiciaires, mais le bailleur déclare avoir absorbé quasiment l'ensemble du crédit disponible sous forme de loyer pour décembre et janvier. Twitter, qui a dissous son service de porte-parole, n'était pas disponible pour commenter cette affaire.Peu après avoir absorbé Twitter, Musk s'est lancé dans des réductions de coût draconiennes, dont notamment le licenciement de la moitié du personnel. Il cessa aussi de verser le loyer d'autres bureaux que celui du siège de San Francisco. Il refusa également de payer la facture d'un avion affrété.Pour racheter Twitter, le directeur de Tesla a en outre emprunté 12,5 milliards de dollars, dont le premier remboursement devra être versé bientôt.