Tumblr semble payer au prix fort son bannissement pornographique. Le trafic mondial sur le site était en décembre dernier encore de 521 millions, alors qu'il a chuté à 370 millions en février de cette année, selon la firme d'analyse web Similarweb. Un deuxième cabinet d'analyse, Statista, parle de 437 millions d'utilisateurs uniques en janvier 2019, contre 642 millions en juillet 2018.

Le fameux bannissement porno de Tumblr paraît être une des causes de ce recul. Suite à cette décision, des 'posts' explicites ont été supprimés de la plate-forme, dont du contenu pornographique, des parties génitales et des mamelons féminins. Cette épuration s'est faite au moyen de filtres automatiques qui, à coup sûr durant les premières semaines, n'ont pas fonctionné très précisément. C'est ainsi qu'on trouverait encore du contenu porno sur le réseau, mais nombre d'images et de dessins aux teintes roses et oranges ont entre-temps bien disparu.

Après le bannissement, le site a donc perdu une partie de la confiance qu'il suscitait, mais il semble également avoir sous-estimé l'un de ses objectifs d'utilisation uniques. Tumblr est en effet utilisé par beaucoup pour partager des images et des histoires explicites, souvent d'une manière différente de celle utilisée sur les sites pornos traditionnels. C'est ainsi que le site possédait par exemple une importante communauté LGBT+, où l'on débattait des divers aspects de la sexualité.