Plus tôt cette semaine, nous écrivions que le gouvernement Trump négociait notamment avec Intel et TSMC en vue d'ouvrir une usine de puces sur le sol américain. Intel avait alors confirmé que des entretiens étaient en cours avec le ministère américain de la défense, alors que TSMC s'était abstenue de tout commentaire.

A présent, TSMC révèle davantage d'informations à ce sujet. Selon l'agence de presse Reuters, la firme taïwanaise ouvrira bien une usine en Arizona, qui offrira du travail à 1.600 personnes. Elle dispose aujourd'hui déjà d'une usine dans l'état de Washington, gérée par sa filiale WaferTech.

TSMC n'est pas très connue auprès du grand public, mais il s'agit néanmoins de la principale entreprise de Taïwan. Elle compte entre autres Apple, Huawei et Qualcomm, un autre fabricant de puces, au nombre de ses clients.

Plus tôt cette semaine, nous écrivions que le gouvernement Trump négociait notamment avec Intel et TSMC en vue d'ouvrir une usine de puces sur le sol américain. Intel avait alors confirmé que des entretiens étaient en cours avec le ministère américain de la défense, alors que TSMC s'était abstenue de tout commentaire.A présent, TSMC révèle davantage d'informations à ce sujet. Selon l'agence de presse Reuters, la firme taïwanaise ouvrira bien une usine en Arizona, qui offrira du travail à 1.600 personnes. Elle dispose aujourd'hui déjà d'une usine dans l'état de Washington, gérée par sa filiale WaferTech.TSMC n'est pas très connue auprès du grand public, mais il s'agit néanmoins de la principale entreprise de Taïwan. Elle compte entre autres Apple, Huawei et Qualcomm, un autre fabricant de puces, au nombre de ses clients.