TSMC fabrique des puces pour d'autres vendeurs tels AMD ou Nvidia. Ces derniers temps, des négociations ont eu lieu entre Taiwan, le pays d'origine de l'entreprise, et l'Union européenne, au cours desquelles Taiwan affirma vouloir demeurer un partenaire fidèle de l'Europe. La pénurie de puces et une plus grande collaboration étaient aussi à l'agenda. L'Europe souhaite d'ici 2030 accroître sensiblement la production de puces sur son territoire et a dans ce but déjà pu s'attirer entre autres des investissements d'Intel.

Mais chez TSMC, on n'en est provisoirement pas encore à des plans concrets, selon l'agence de presse Reuters. Lors de la réunion annuelle des actionnaires, l'entreprise a cependant fait savoir ne rien exclure pour l'instant, mais qu'il n'y avait pas non plus de véritable projet sur la table. L'année dernière, la firme recherchait encore un site possible en Allemagne, mais temporairement, la situation n'a pas évolué.

Aux Etats-Unis, TSMC avait en 2020 annoncé une extension. Elle va y investir à présent, conjointement avec Sony, 12 milliards de dollars dans une nouvelle fabrique de puces en Arizona. Durant la réunion des actionnaires, TSMC a cependant indiqué que les coûts allaient augmenter, sans être pour autant insurmontables.

TSMC fabrique des puces pour d'autres vendeurs tels AMD ou Nvidia. Ces derniers temps, des négociations ont eu lieu entre Taiwan, le pays d'origine de l'entreprise, et l'Union européenne, au cours desquelles Taiwan affirma vouloir demeurer un partenaire fidèle de l'Europe. La pénurie de puces et une plus grande collaboration étaient aussi à l'agenda. L'Europe souhaite d'ici 2030 accroître sensiblement la production de puces sur son territoire et a dans ce but déjà pu s'attirer entre autres des investissements d'Intel.Mais chez TSMC, on n'en est provisoirement pas encore à des plans concrets, selon l'agence de presse Reuters. Lors de la réunion annuelle des actionnaires, l'entreprise a cependant fait savoir ne rien exclure pour l'instant, mais qu'il n'y avait pas non plus de véritable projet sur la table. L'année dernière, la firme recherchait encore un site possible en Allemagne, mais temporairement, la situation n'a pas évolué.Aux Etats-Unis, TSMC avait en 2020 annoncé une extension. Elle va y investir à présent, conjointement avec Sony, 12 milliards de dollars dans une nouvelle fabrique de puces en Arizona. Durant la réunion des actionnaires, TSMC a cependant indiqué que les coûts allaient augmenter, sans être pour autant insurmontables.