"Tesla reprend la production aujourd'hui (lundi Ndlr), contre les règles du comté d'Alameda. Je serai dans les rangs avec tout le monde. Si quelqu'un est arrêté, je demande que ce soit moi, et moi seul", a tweeté le fantasque fondateur du constructeur de voitures électriques. Mardi matin, Donald Trump a apporté son soutien à Elon Musk d'un tweet. "La Californie devrait laisser et Elon Musk rouvrir l'usine, maintenant! Cela peut être fait rapidement et sûrement!", a tweeté le président des Etats-Unis.

Les autorités locales promettent de s'attaquer au problème "par étapes", comme pour d'autres entreprises qui ont enfreint leurs ordres liés au confinement. L'action de Tesla gagnait 2,2% vers 14H00 GMT à la Bourse de New York. Elon Musk, qui vient d'avoir un fils avec la musicienne Grimes, a passé une partie du week-end à pester sur le réseau contre l'interdiction temporaire du comté. "Franchement c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Tesla va immédiatement déplacer son siège et ses futurs projets au Texas/Nevada. Et si on devait garder une activité manufacturière à Fremont, cela dépendra de la façon dont nous sommes traités", a-t-il lancé samedi dans une longue diatribe, comme à son habitude.

Il y accuse notamment les autorités locales d'être "irrationnelles et coupées de la réalité". Tesla a déposé une plainte samedi contre le comté d'Alameda, affirmant que leur décision contredit les règles fédérales et celles de la Californie, où les entreprises considérées comme "essentielles" sont autorisées à fonctionner.

"Tesla reprend la production aujourd'hui (lundi Ndlr), contre les règles du comté d'Alameda. Je serai dans les rangs avec tout le monde. Si quelqu'un est arrêté, je demande que ce soit moi, et moi seul", a tweeté le fantasque fondateur du constructeur de voitures électriques. Mardi matin, Donald Trump a apporté son soutien à Elon Musk d'un tweet. "La Californie devrait laisser et Elon Musk rouvrir l'usine, maintenant! Cela peut être fait rapidement et sûrement!", a tweeté le président des Etats-Unis.Les autorités locales promettent de s'attaquer au problème "par étapes", comme pour d'autres entreprises qui ont enfreint leurs ordres liés au confinement. L'action de Tesla gagnait 2,2% vers 14H00 GMT à la Bourse de New York. Elon Musk, qui vient d'avoir un fils avec la musicienne Grimes, a passé une partie du week-end à pester sur le réseau contre l'interdiction temporaire du comté. "Franchement c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Tesla va immédiatement déplacer son siège et ses futurs projets au Texas/Nevada. Et si on devait garder une activité manufacturière à Fremont, cela dépendra de la façon dont nous sommes traités", a-t-il lancé samedi dans une longue diatribe, comme à son habitude.Il y accuse notamment les autorités locales d'être "irrationnelles et coupées de la réalité". Tesla a déposé une plainte samedi contre le comté d'Alameda, affirmant que leur décision contredit les règles fédérales et celles de la Californie, où les entreprises considérées comme "essentielles" sont autorisées à fonctionner.