"Nous allons collaborer avec les firmes de médias sociaux, afin de détecter d'éventuels criminels, avant qu'ils ne passent à l'acte", affirme Trump. "Cela aurait dû être possible lors de la fusillade de Parkland en 2018 déjà, mais personne n'a rien fait, pourquoi?"

Le président américain a ajouté que le racisme et les tueries dictées par la haine de l'autre n'ont pas de place aux Etats-Unis: "Ces idéologies noires doivent être combattues." Le mois dernier, Trump en personne avait été dans la ligne de mire, parce qu'il avait conseillé à plusieurs sénatrices de couleur du parti démocrate à 'retourner dans leur pays d'origine'.