"Les crypto-monnaies non réglementées telles le libra et le bitcoin sont nettement trop volatiles et peuvent faire le jeu de la criminalité", a écrit le président américain sur Twitter. "Ce ne sont pas des monnaies réelles, et leur valeur repose sur du vent", selon lui. Et Trump d'insister sur le fait que le dollar américain est la seule véritable monnaie utilisée aux Etats-Unis et qu'il le doit le rester.

En faisant ces remarques, Trump se range dans le camp toujours plus large des décideurs et des politiciens qui critiquent le crypto-projet de Facebook. On retrouve du reste aussi ces préoccupations à propos de l'évolution du libra au sein de la Federal Reserve. L'association des banques centrales a du reste créé un groupe de travail spécial qui va se concentrer sur le projet de Facebook. Précédemment déjà, des contrôleurs chinois et européens avaient émis des doutes quant aux plans du groupe technologique.