Trump s'en prend à Google

29/08/18 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Belga

"Les résultats de recherche chez Google ne sont pas influencés par la manipulation d'une opinion politique". Voilà ce que Google annonce suite aux critiques tenues à son égard par le président américain Donald Trump. Ce dernier avait indiqué sur Tweeter que les rumeurs conservatrices y seraient enrayées et qu'il était rare que l'on trouve sur Google des infos positives le concernant.

Trump s'en prend à Google

Donald Trump © REUTERS

Tout semble indiquer que le président a été choqué, lorsqu'il a recherché des infos sur sa personne via Google: "96 pour cent des résultats à propos des 'Trump News' proviennent de médias gauchistes nationaux, ce qui est très dangereux", a-t-il écrit sur quelques messages parus sur Tweeter. "Google et d'autres réseaux sociaux répriment les voix conservatrices et dissimulent les vraies infos. Ils contrôlent ce qu'on peut voir ou pas." Le président américain brandit en outre la menace de s'en prendre à l'aperçu de l'actualité de Google: "C'est une situation grave, à laquelle il faut faire quelque chose.''

Google a démenti fermement les accusations, selon lesquelles le réseau social adopterait une attitude politique partisane. "Les résultats de recherche ne sont pas utilisés pour défendre un programme politique, et nous ne conditionnons pas nos résultats à une idéologie politique", a affirmé Google dans une réaction. "Notre objectif est de nous assurer que les utilisateurs qui saisissent une demande de recherche, obtiennent le résultat le plus pertinent en quelques secondes."

Google n'est du reste pas la première grande entreprise à être prise pour cible par Trump. Précédemment, il s'était en effet attaqué publiquement à Amazon et à son fondateur, Jeff Bezos. Bezos est aussi le propriétaire du Washington Post, l'un des principaux journaux des Etats-Unis.

Nos partenaires