Gartner a interrogé 1.120 managers en Amérique du Nord, en Europe Occidentale et dans la zone Asie-Pacifique dans des entreprises enregistrant plus d'un million de dollars de chiffre d'affaires. Il en ressort que dans 74 pour cent des cas, les achats technologiques ne sont pas effectués exclusivement par le département IT, même si ce dernier demeure souvent impliqué.

La raison en est que toujours plus de collaborateurs hors IT utilisent des technologies ou des outils d'analyse spécifiques, voire rédigent des rapports, des choses qui étaient précédemment plus souvent l'apanage du département IT.

Plus lent et fragmenté

De manière générale, le matériel, les services technologiques et gérés sont achetés par le département IT. Pour les logiciels et les solutions intégrées, les moyens financiers proviennent le plus souvent de plusieurs départements, même si l'IT y est encore et toujours régulièrement impliquée.

Gartner note cependant quelques pierres d'achoppement dans cette nouvelle approche. C'est ainsi que trois quarts des organisations, où les moyens proviennent de divers départements, indiquent que le processus décisionnel à propos des budgets accuse du retard.

Côté vendeurs, il est question d'un défi à relever dans la mesure où les responsables des achats varient et sont moins prévisibles. La feuille de route d'un produit ou d'un service concerne donc plusieurs acteurs. Il en résulte qu'en plus de savoir qui il convient convaincre, les vendeurs doivent aussi réagir à cette budgétisation fragmentée.

Gartner a interrogé 1.120 managers en Amérique du Nord, en Europe Occidentale et dans la zone Asie-Pacifique dans des entreprises enregistrant plus d'un million de dollars de chiffre d'affaires. Il en ressort que dans 74 pour cent des cas, les achats technologiques ne sont pas effectués exclusivement par le département IT, même si ce dernier demeure souvent impliqué.La raison en est que toujours plus de collaborateurs hors IT utilisent des technologies ou des outils d'analyse spécifiques, voire rédigent des rapports, des choses qui étaient précédemment plus souvent l'apanage du département IT.De manière générale, le matériel, les services technologiques et gérés sont achetés par le département IT. Pour les logiciels et les solutions intégrées, les moyens financiers proviennent le plus souvent de plusieurs départements, même si l'IT y est encore et toujours régulièrement impliquée.Gartner note cependant quelques pierres d'achoppement dans cette nouvelle approche. C'est ainsi que trois quarts des organisations, où les moyens proviennent de divers départements, indiquent que le processus décisionnel à propos des budgets accuse du retard.Côté vendeurs, il est question d'un défi à relever dans la mesure où les responsables des achats varient et sont moins prévisibles. La feuille de route d'un produit ou d'un service concerne donc plusieurs acteurs. Il en résulte qu'en plus de savoir qui il convient convaincre, les vendeurs doivent aussi réagir à cette budgétisation fragmentée.