Ce n'est pas la première fois que le constructeur automobile japonais réalise des investissements dans les voitures autonomes. En 2016, il avait déjà créé dans la Sillicon Valley le 'Toyota Research Institute' (TRI), un centre de recherche axé sur l'intelligence artificielle et sur les voitures autonomes. Ces deux dernières années, Toyota a déjà présenté différents prototypes de ce type de voiture, dont un début janvier au CESi: la Lexus LS 600hL. Il s'agit là d'une voiture autonome équipée d'un radar LiDaR qui lui permet de 'voir' dans un rayon de 200 mètres autour d'elle.

Jusqu'à présent, Toyota en était resté principalement aux concept-cars et aux prototypes dans son laboratoire. Les choses devraient changer avec cette nouvelle co-entreprise, dont l'objectif est de proposer réellement à terme des voitures autonomes aux utilisateurs. La co-entreprise a été baptisée 'Toyota Research Institute-Advanced Development' et sera installée à Tokyo. C'est James Kuffner, l'actuel Chief Technology Officer du TRI, qui en prendra la direction.

La co-entreprise sera créée dans le courant de ce mois-ci et débutera avec trois cents employés. A terme, Toyota entend porter ce nombre à un millier. Même si la co-entreprise sera le résultat d'une collaboration avec Denso Corp et Aisin Seiko Co, Toyota en détiendra 90 pour cent des actions.