Toute personne victime d'hameçonnage doit aussitôt faire bloquer toutes ses cartes et applis bancaires. Pour les cartes, c'était déjà possible jour et nuit depuis tout un temps via Card Stop (au numéro 078/170 170). Les fraudeurs n'ont cependant aujourd'hui plus besoin de carte de banque pour transférer de l'argent vers leurs comptes. Voilà pourquoi les victimes doivent aussi immédiatement faire bloquer toutes leurs applications bancaires mobiles et en ligne. C'est désormais possible 24 heures sur 24, et ce dans tous les cas par voie téléphonique.

Des mesures de prévention supplémentaires en préparation

'C'est là une très bonne nouvelle', réagit la secrétaire d'Etat Bertrand à l'annonce de Febelfin, qui représente le secteur bancaire belge. 'On constatait que les hameçonneurs frappaient souvent après les heures de bureau, précisément parce qu'ils pouvaient agir alors à leur guise pendant quelques heures. Cela ne sera plus possible.'

La secrétaire d'Etat prépare entre-temps aussi des mesures de prévention supplémentaires. Elle négocie ainsi plus avant sur un système de 'slow banking'. Via ce système, les banques pourraient prévoir des limites de paiement plus strictes, afin que les hameçonneurs éprouvent plus de difficultés à voler de grosses sommes d'argent.

Bertrand signale en outre que le secteur financier belge prévoit aussi un contrôle des numéros IBAN pour lutter contre la fraude à la facturation. Il s'agit là d'une forme d'escroquerie par laquelle le fraudeur parvient à falsifier la facture d'un fournisseur en remplaçant le numéro de compte de ce dernier par le sien.

Chaque jour, de plus en plus de personnes sont victimes d'hameçonnage. Entre le 1er janvier et le 9 novembre 2022, l'Inspection économique a ainsi reçu pas moins de 10.376 plaintes. Il est cependant probable que le nombre réel de victimes soit encore nettement plus élevé du fait qu'elles ne se tournent pas toutes vers le centre de contact du SPF Economie.

Toute personne victime d'hameçonnage doit aussitôt faire bloquer toutes ses cartes et applis bancaires. Pour les cartes, c'était déjà possible jour et nuit depuis tout un temps via Card Stop (au numéro 078/170 170). Les fraudeurs n'ont cependant aujourd'hui plus besoin de carte de banque pour transférer de l'argent vers leurs comptes. Voilà pourquoi les victimes doivent aussi immédiatement faire bloquer toutes leurs applications bancaires mobiles et en ligne. C'est désormais possible 24 heures sur 24, et ce dans tous les cas par voie téléphonique.'C'est là une très bonne nouvelle', réagit la secrétaire d'Etat Bertrand à l'annonce de Febelfin, qui représente le secteur bancaire belge. 'On constatait que les hameçonneurs frappaient souvent après les heures de bureau, précisément parce qu'ils pouvaient agir alors à leur guise pendant quelques heures. Cela ne sera plus possible.'La secrétaire d'Etat prépare entre-temps aussi des mesures de prévention supplémentaires. Elle négocie ainsi plus avant sur un système de 'slow banking'. Via ce système, les banques pourraient prévoir des limites de paiement plus strictes, afin que les hameçonneurs éprouvent plus de difficultés à voler de grosses sommes d'argent.Bertrand signale en outre que le secteur financier belge prévoit aussi un contrôle des numéros IBAN pour lutter contre la fraude à la facturation. Il s'agit là d'une forme d'escroquerie par laquelle le fraudeur parvient à falsifier la facture d'un fournisseur en remplaçant le numéro de compte de ce dernier par le sien.Chaque jour, de plus en plus de personnes sont victimes d'hameçonnage. Entre le 1er janvier et le 9 novembre 2022, l'Inspection économique a ainsi reçu pas moins de 10.376 plaintes. Il est cependant probable que le nombre réel de victimes soit encore nettement plus élevé du fait qu'elles ne se tournent pas toutes vers le centre de contact du SPF Economie.