A partir de la fin de l'été, les nouveaux clients de Proximus disposeront de la nouvelle Internet Box pour leur connexion. Data News a découvert en avant-première les possibilités et la technologie de l'appareil qui convertit la fibre optique en gigabit internet.

Pour la première fois, le boîtier de l'Internet Box est fabriqué à cent pour cent en plastique recyclé. Le modem consomme jusqu'à 24,5 pour cent d'énergie en moins par rapport à la génération précédente (la BBox v3 de 2018), ce qui fait que son empreinte CO² est de 30 pour cent inférieure (41 pour cent au niveau de la production et 24,5 pour cent sur le plan énergétique). L'Internet Box fonctionne tant sur la fibre optique que sur DSL et convient par conséquent pour le réseau fixe actuel et celui à venir de Proximus.

A l'arrière, on trouve, outre les deux connecteurs pour DSL et la fibre, quatre ports Gigabit ethernet, deux ports FXP pour la téléphonie/VoIP. Sur le côté, il y a un bouton d'activation/de désactivation manuelle du wifi et un bouton WPS pour connecter l'appareil à d'éventuels boosters, destinés à renforcer votre réseau wifi dans d'autres parties de l'habitation.

PVL
© PVL

Huit fois plus puissante

L'Internet Box est fabriquée par la firme française Sagemcom. Sous le capot, on trouve une RAM DDR3 d'1 giga-octet, ainsi que 512 mégaoctets de capacité de stockage flash, contre une RAM de 256 Mo et une capacité de stockage de 128 Mo dans la version précédente. Il s'agit là d'une importante augmentation, alors qu'un internet plus rapide ne nécessite pas forcément nettement plus de puissance virtuelle.

'Nous n'en avons en effet pas vraiment besoin aujourd'hui', déclare Gert Maes de Proximus. 'Mais cela rend l'appareil paré pour l'avenir. Supposons que nous voulions à terme déployer des applications en matière de sécurité ou des applis tournant en partie localement sur le modem et en partie dans le nuage, nous aurons alors besoin de cette possibilité.' En outre, Proximus annonce que les mots de passe du réseau seront désormais conservés dans le nuage, ce qui signifie que si vous changez de modem, vous pourrez conserver le même mot de passe réseau.

Wifi 6

Pour la connectivité sans fil, l'appareil dispose de Wifi 6, ce qui autorise des vitesses nettement supérieures par rapport à l'ancienne technologie. L'Internet Box dispose de signaux 2,4 GHz (2x2 antennes) et 5 GHz (4x4 antennes). Les fréquences plus élevées permettent des vitesses accrues, alors que la basse fréquence convient mieux pour passer à travers des murs épais et n'est pas non plus un luxe superflu dans les maisons bien isolées.

'Wifi 6, c'est bien, mais c'est encore mieux avec Smart Wifi', ajoute Maes. Il s'agit là d'une couche par-dessus Wifi 6 pour le transfert sans fil optimal du signal. Cela signifie que le meilleur canal sera automatiquement choisi en cas de risque de perturbation par des appareils proches. Tel était déjà le cas dans des versions précédentes, mais il y a cette fois aussi un contrôle continu en vue d'optimaliser le signal en fonction par exemple du nombre d'appareils et de leurs besoins sur le réseau.

Proximus insiste cependant sur le fait que ces données sont anonymes, c'est-à-dire qu'elles ne sont utilisées que dans ce but et donc pas à des fins de marketing. Cela fournit aussi des informations aux collaborateurs du helpdesk en cas de panne, ce qui réduit d'autant le besoin d'une intervention physique de la part d'un technicien.

PVL
© PVL

'Cette combinaison de Wifi 6 et de Smart Wifi nous permet de fournir le meilleur wifi et d'effectuer un bon contrôle. Nous avons remarqué qu'avec Wifi 6, même si on se trouve à une assez longue distance du gateway (modem) ou d'un booster, la vitesse et la stabilité sont nettement meilleures', affirme Maes. Ajoutons encore qu'un appareil tournant sur Wifi 6 consomme moins de courant que l'ancienne technologie. Aujourd'hui, quelque trente pour cent des smartphones sur le réseau de Proximus sont déjà équipés de Wifi 6, selon l'entreprise, alors qu'on n'en était encore qu'à vingt pour cent fin 2021.

Booster

Une Internet Box rapide, c'est bien, mais à l'autre bout d'une vaste habitation comptant quelques murs intérieurs, il ne reste plus grand-chose d'une connexion gigabit. Voilà pourquoi Proximus lance également son Wi-Fi Booster v2 sur le marché: un amplificateur sans fil de votre wifi. Ici aussi, le boîtier est fait de plastique recyclé. L'appareil consomme dix pour cent de courant en moins par rapport à ses prédécesseurs.

PVL
© PVL

La Box même embarque déjà un tel Booster. Cela ne dit peut-être pas grand-chose à l'utilisateur que vous êtes, mais il se fait surtout que vous ne devrez pas prévoir ce genre d'appareil à côté du modem. En même temps, il ne s'agit pas d'un deuxième réseau wifi, mais tout continue de transiter par un seul réseau via EasyMesh. L'appareil peut être connecté tant sans fil qu'avec un câble réseau (à l'un des deux ports ethernet). De plus, on y trouve également un bouton WPS pour combiner le booster à l'Internet Box.

Proximus a voulu simplifier le booster autant que possible. Quasiment aucune configuration n'est nécessaire: des LED rouge, orange et verte vous indiquent si vous vous trouvez encore à une distance optimale de l'Internet Box pour transférer le signal.

Ce type de booster n'est évidemment pas gratuit. Dans certains abonnements (supérieurs), vous pourrez en obtenir un ou deux gratuitement. Pour le reste, vous paierez 2,99 euros par mois et par booster. Il ne sera pas possible d'acheter un booster séparément.

Quelle vitesse pourra-t-on atteindre?

Nouveau, plus écologique, plus rapide, c'est bien beau tout cela, mais quelle vitesse pourra-t-on atteindre exactement dans la pratique? Proximus apporte ici la nuance, selon laquelle cela variera énormément d'un appareil à l'autre et/ou si vous utilisez le signal à 2,4 GHz plus lent ou celui à 5 GHz. Mais il y a bien une différence avec l'ancien modem, la BBox3. Un ancien iPhone 7 ou 8 atteint 40-60 Mbps avec le signal à 2,4 GHz sur l'ancien modem, contre 70-90 Mbps sur la nouvelle Internet Box. Lors du même test sur 5 GHz, on atteint 350-450 Mbps avec l'ancien modem et 400-500 Mbps sur le nouveau.

Mais les super-performances sont l'apanage des nouveaux produits-phares. Selon Proximus, un Samsung S21 ou S22 Ultra atteint 450-550 Mbps sur l'ancienne BBox, mais 820-920 Mbps sur l'Internet Box (sur un réseau à 5 GHz). Il s'agit là d'un résultat impressionnant, en sachant que le wifi se caractérise toujours par une certaine perte de vitesse en comparaison avec un réseau câblé.

Proximus
© Proximus

Data News a également pu effectuer un test de vitesse. Nous y avons atteint 630 Mbps en download et 395 Mbps en upload, même si c'était sur un OnePlus Nord 2, un récent smartphone de milieu de gamme, mais sans Wifi 6.

Où, quand et comment?

La nouvelle Internet Box sera disponible à partir de la fin de l'été. Dans un premier temps, ce sera surtout pour les nouveaux clients. Les clients existants pourront certes solliciter à terme un nouveau modem, mais l'entreprise ne souhaite pas encourager quelqu'un qui possède un modem depuis 1 à 2 ans seulement, à le remplacer déjà.

Le nouveau modem s'inscrit dans la mouvance écologique, mais aussi dans la réalité de la pénurie de puces à laquelle le monde est confronté depuis deux ans déjà. L'entreprise affirme qu'elle disposera d'un stock suffisant tant en provenance du fabricant Sagemcom que du fournisseur de puces Broadcom, mais qu'il sera toutefois insuffisant que pour mettre tout le monde à niveau à partir du premier jour.

PVL
© PVL
A partir de la fin de l'été, les nouveaux clients de Proximus disposeront de la nouvelle Internet Box pour leur connexion. Data News a découvert en avant-première les possibilités et la technologie de l'appareil qui convertit la fibre optique en gigabit internet.Pour la première fois, le boîtier de l'Internet Box est fabriqué à cent pour cent en plastique recyclé. Le modem consomme jusqu'à 24,5 pour cent d'énergie en moins par rapport à la génération précédente (la BBox v3 de 2018), ce qui fait que son empreinte CO² est de 30 pour cent inférieure (41 pour cent au niveau de la production et 24,5 pour cent sur le plan énergétique). L'Internet Box fonctionne tant sur la fibre optique que sur DSL et convient par conséquent pour le réseau fixe actuel et celui à venir de Proximus.A l'arrière, on trouve, outre les deux connecteurs pour DSL et la fibre, quatre ports Gigabit ethernet, deux ports FXP pour la téléphonie/VoIP. Sur le côté, il y a un bouton d'activation/de désactivation manuelle du wifi et un bouton WPS pour connecter l'appareil à d'éventuels boosters, destinés à renforcer votre réseau wifi dans d'autres parties de l'habitation.L'Internet Box est fabriquée par la firme française Sagemcom. Sous le capot, on trouve une RAM DDR3 d'1 giga-octet, ainsi que 512 mégaoctets de capacité de stockage flash, contre une RAM de 256 Mo et une capacité de stockage de 128 Mo dans la version précédente. Il s'agit là d'une importante augmentation, alors qu'un internet plus rapide ne nécessite pas forcément nettement plus de puissance virtuelle.'Nous n'en avons en effet pas vraiment besoin aujourd'hui', déclare Gert Maes de Proximus. 'Mais cela rend l'appareil paré pour l'avenir. Supposons que nous voulions à terme déployer des applications en matière de sécurité ou des applis tournant en partie localement sur le modem et en partie dans le nuage, nous aurons alors besoin de cette possibilité.' En outre, Proximus annonce que les mots de passe du réseau seront désormais conservés dans le nuage, ce qui signifie que si vous changez de modem, vous pourrez conserver le même mot de passe réseau.Pour la connectivité sans fil, l'appareil dispose de Wifi 6, ce qui autorise des vitesses nettement supérieures par rapport à l'ancienne technologie. L'Internet Box dispose de signaux 2,4 GHz (2x2 antennes) et 5 GHz (4x4 antennes). Les fréquences plus élevées permettent des vitesses accrues, alors que la basse fréquence convient mieux pour passer à travers des murs épais et n'est pas non plus un luxe superflu dans les maisons bien isolées.'Wifi 6, c'est bien, mais c'est encore mieux avec Smart Wifi', ajoute Maes. Il s'agit là d'une couche par-dessus Wifi 6 pour le transfert sans fil optimal du signal. Cela signifie que le meilleur canal sera automatiquement choisi en cas de risque de perturbation par des appareils proches. Tel était déjà le cas dans des versions précédentes, mais il y a cette fois aussi un contrôle continu en vue d'optimaliser le signal en fonction par exemple du nombre d'appareils et de leurs besoins sur le réseau. Proximus insiste cependant sur le fait que ces données sont anonymes, c'est-à-dire qu'elles ne sont utilisées que dans ce but et donc pas à des fins de marketing. Cela fournit aussi des informations aux collaborateurs du helpdesk en cas de panne, ce qui réduit d'autant le besoin d'une intervention physique de la part d'un technicien.'Cette combinaison de Wifi 6 et de Smart Wifi nous permet de fournir le meilleur wifi et d'effectuer un bon contrôle. Nous avons remarqué qu'avec Wifi 6, même si on se trouve à une assez longue distance du gateway (modem) ou d'un booster, la vitesse et la stabilité sont nettement meilleures', affirme Maes. Ajoutons encore qu'un appareil tournant sur Wifi 6 consomme moins de courant que l'ancienne technologie. Aujourd'hui, quelque trente pour cent des smartphones sur le réseau de Proximus sont déjà équipés de Wifi 6, selon l'entreprise, alors qu'on n'en était encore qu'à vingt pour cent fin 2021.Une Internet Box rapide, c'est bien, mais à l'autre bout d'une vaste habitation comptant quelques murs intérieurs, il ne reste plus grand-chose d'une connexion gigabit. Voilà pourquoi Proximus lance également son Wi-Fi Booster v2 sur le marché: un amplificateur sans fil de votre wifi. Ici aussi, le boîtier est fait de plastique recyclé. L'appareil consomme dix pour cent de courant en moins par rapport à ses prédécesseurs.La Box même embarque déjà un tel Booster. Cela ne dit peut-être pas grand-chose à l'utilisateur que vous êtes, mais il se fait surtout que vous ne devrez pas prévoir ce genre d'appareil à côté du modem. En même temps, il ne s'agit pas d'un deuxième réseau wifi, mais tout continue de transiter par un seul réseau via EasyMesh. L'appareil peut être connecté tant sans fil qu'avec un câble réseau (à l'un des deux ports ethernet). De plus, on y trouve également un bouton WPS pour combiner le booster à l'Internet Box.Proximus a voulu simplifier le booster autant que possible. Quasiment aucune configuration n'est nécessaire: des LED rouge, orange et verte vous indiquent si vous vous trouvez encore à une distance optimale de l'Internet Box pour transférer le signal.Ce type de booster n'est évidemment pas gratuit. Dans certains abonnements (supérieurs), vous pourrez en obtenir un ou deux gratuitement. Pour le reste, vous paierez 2,99 euros par mois et par booster. Il ne sera pas possible d'acheter un booster séparément.Nouveau, plus écologique, plus rapide, c'est bien beau tout cela, mais quelle vitesse pourra-t-on atteindre exactement dans la pratique? Proximus apporte ici la nuance, selon laquelle cela variera énormément d'un appareil à l'autre et/ou si vous utilisez le signal à 2,4 GHz plus lent ou celui à 5 GHz. Mais il y a bien une différence avec l'ancien modem, la BBox3. Un ancien iPhone 7 ou 8 atteint 40-60 Mbps avec le signal à 2,4 GHz sur l'ancien modem, contre 70-90 Mbps sur la nouvelle Internet Box. Lors du même test sur 5 GHz, on atteint 350-450 Mbps avec l'ancien modem et 400-500 Mbps sur le nouveau.Mais les super-performances sont l'apanage des nouveaux produits-phares. Selon Proximus, un Samsung S21 ou S22 Ultra atteint 450-550 Mbps sur l'ancienne BBox, mais 820-920 Mbps sur l'Internet Box (sur un réseau à 5 GHz). Il s'agit là d'un résultat impressionnant, en sachant que le wifi se caractérise toujours par une certaine perte de vitesse en comparaison avec un réseau câblé.Data News a également pu effectuer un test de vitesse. Nous y avons atteint 630 Mbps en download et 395 Mbps en upload, même si c'était sur un OnePlus Nord 2, un récent smartphone de milieu de gamme, mais sans Wifi 6.La nouvelle Internet Box sera disponible à partir de la fin de l'été. Dans un premier temps, ce sera surtout pour les nouveaux clients. Les clients existants pourront certes solliciter à terme un nouveau modem, mais l'entreprise ne souhaite pas encourager quelqu'un qui possède un modem depuis 1 à 2 ans seulement, à le remplacer déjà.Le nouveau modem s'inscrit dans la mouvance écologique, mais aussi dans la réalité de la pénurie de puces à laquelle le monde est confronté depuis deux ans déjà. L'entreprise affirme qu'elle disposera d'un stock suffisant tant en provenance du fabricant Sagemcom que du fournisseur de puces Broadcom, mais qu'il sera toutefois insuffisant que pour mettre tout le monde à niveau à partir du premier jour.