La semaine dernière, Microsoft annonçait qu'elle allait intégrer un noyau Linux complet dans Windows 10. Google ne veut pas être en reste et veillera donc à ce que tous les futurs Chromebook soient capables de faire tourner les applications Linux. Voilà ce qu'a annoncé l'entreprise lors de sa conférence pour les développeurs I/O, selon le site technologique ZDnet.

Les Chromebook tournent sur Chrome OS, un système d'exploitation conçu sur base du noyau Linux. Quiconque voulait aller plus loin et contourner diverses fonctions de sécurité, pouvait depuis assez longtemps déjà transformer son Chromebook en un ordinateur portable Linux via le mode développeur et l'installation de Crouton (Chromium OS Universal Chroot Environment). Google souhaite à présent épargner les amateurs de Linux de cette corvée en préparant dès le départ ses Chromebook pour Linux.

L'année dernière déjà, l'entreprise avait introduit Crostini, une fonction permettant à l'utilisateur d'installer des applis Linux. Crostini n'était cependant supporté que par un nombre limité de Chromebook, dont le Pixelbook de Google. Désormais, tous les nouveaux Chromebook disposeront de cette fonction: tant les appareils à processeur Intel que ceux à processeur ARM.

Concrètement, il suffira de saisir 'Terminal' pour que Debian 9.0 Stretch tourne en tant que machine virtuelle (Ubuntu ou d'autres distributions Linux seront aussi possibles). Il ne s'agit donc pas d'un 'dual-boot' (par lequel on opte au démarrage pour l'un des deux systèmes d'exploitation). Chrome OS et Linux tourneront simultanément. Cela signifie qu'on pourra directement ouvrir un fichier à partir de Chrome OS avec, par exemple, le logiciel open source LibreOffice, sans devoir démarrer Linux au préalable.