Cette annonce vient après que le président américain Donald Trump ait menacé d'interdire l'appli aux Etats-Unis. A cause de sa société-mère chinoise, l'appli constitue une menace pour la sécurité nationale américaine, selon lui. Même si la société-mère Bytedance réfute toutes les accusations, elle négocie néanmoins en vue de revendre à Microsoft ses activités aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le projet d'un centre de données européen existe "depuis quelque temps déjà", déclare un directeur de TikTok en charge des activités en Europe, qui le qualifie "d'investissement substantiel". "C'est un symbole de notre engagement à long terme avec l'Europe, et je pense qu'il s'agit d'un important message adressé à nos utilisateurs en cette période", a-t-il affirmé à la BBC.

Le directeur de la protection des données chez TikTok se trouve depuis assez longtemps déjà dans la capitale irlandaise Dublin. Selon TikTok, le centre de données permettra de créer des centaines d'emplois d'ici un an et demi à deux ans.

Le directeur reconnaît à la BBC que les services de sécurité britanniques sont invités à examiner de près TikTok. Il déclare que l'entreprise acceptera le contrôle des codes-sources et des algorithmes de l'appli: "Nous n'avons rien à cacher."

Cette annonce vient après que le président américain Donald Trump ait menacé d'interdire l'appli aux Etats-Unis. A cause de sa société-mère chinoise, l'appli constitue une menace pour la sécurité nationale américaine, selon lui. Même si la société-mère Bytedance réfute toutes les accusations, elle négocie néanmoins en vue de revendre à Microsoft ses activités aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.Le projet d'un centre de données européen existe "depuis quelque temps déjà", déclare un directeur de TikTok en charge des activités en Europe, qui le qualifie "d'investissement substantiel". "C'est un symbole de notre engagement à long terme avec l'Europe, et je pense qu'il s'agit d'un important message adressé à nos utilisateurs en cette période", a-t-il affirmé à la BBC.Le directeur de la protection des données chez TikTok se trouve depuis assez longtemps déjà dans la capitale irlandaise Dublin. Selon TikTok, le centre de données permettra de créer des centaines d'emplois d'ici un an et demi à deux ans.Le directeur reconnaît à la BBC que les services de sécurité britanniques sont invités à examiner de près TikTok. Il déclare que l'entreprise acceptera le contrôle des codes-sources et des algorithmes de l'appli: "Nous n'avons rien à cacher."