TikTok ne dispose à présent pas de son propre siège central. Son propriétaire ByteDance est établi à Pékin, alors que l'administrateur principal de TikTok réside à Shanghai et que l'entreprise possède un bureau à Los Angeles. Le sud-est asiatique et l'Europe sont d'importants marchés pour l'appli. Sur la liste des candidatures possibles pour le siège central, il n'y aurait aucune ville américaine.

L'appli de partage de vidéos fait l'objet de critiques aux Etats-Unis et y est qualifiée de menace pour la sécurité nationale. Les politiciens américains se font ouvertement du souci à propos des liens entre Bytedance et les autorités chinoises. Le mois dernier, une enquête a démarré au sujet des risques que cela représente pour la sécurité. TikTok est aussi accusée de censure. Toute critique visant la Chine serait bloquée. C'est ainsi que sur TikTok, on ne trouve singulièrement pas grand-chose sur les manifestations à Hongkong, au Tibet, sur le Falun Gong et sur la Place Tian'anmen de Pékin.

Précédemment, l'appli s'appelait musical.ly. Elle fut rachetée fin 2017 pour 800 millions de dollars par la firme chinoise Beijing Bytedance Technology, qui regroupa l'année dernière musical.ly et sa propre appli TikTok. Des utilisateurs occidentaux y migrèrent. TikTok dispose de par le monde d'un demi à un milliard d'utilisateurs. L'appli, permettant aux usagers de réaliser de brèves vidéos d'eux-mêmes et de les partager avec d'autres, est également populaire en Belgique.

'TikTok ne sera pas revendue'

A noter que l'agence de presse américaine Bloomberg a annoncé lundi que ByteDance envisageait la revente d'une participation majoritaire dans TikTok. Le propriétaire chinois le dément. "De temps à autre, on découvre dans les medias des histoires à dormir debout. C'est ainsi que dans un article récemment publié, on prétend que ByteDance envisage de revendre TikTok en tout ou en partie. Nous avions formellement signalé que cet article était incorrect, mais il a malgré tout été publié. Je vous assure qu'il n'y a pas de négociations en cours avec des acheteurs potentiels de TikTok. Et nous n'en avons du reste pas l'intention", affirme le directeur de TikTok, Alex Zhu, dans un mémo interne adressé au personnel.

TikTok ne dispose à présent pas de son propre siège central. Son propriétaire ByteDance est établi à Pékin, alors que l'administrateur principal de TikTok réside à Shanghai et que l'entreprise possède un bureau à Los Angeles. Le sud-est asiatique et l'Europe sont d'importants marchés pour l'appli. Sur la liste des candidatures possibles pour le siège central, il n'y aurait aucune ville américaine.L'appli de partage de vidéos fait l'objet de critiques aux Etats-Unis et y est qualifiée de menace pour la sécurité nationale. Les politiciens américains se font ouvertement du souci à propos des liens entre Bytedance et les autorités chinoises. Le mois dernier, une enquête a démarré au sujet des risques que cela représente pour la sécurité. TikTok est aussi accusée de censure. Toute critique visant la Chine serait bloquée. C'est ainsi que sur TikTok, on ne trouve singulièrement pas grand-chose sur les manifestations à Hongkong, au Tibet, sur le Falun Gong et sur la Place Tian'anmen de Pékin.Précédemment, l'appli s'appelait musical.ly. Elle fut rachetée fin 2017 pour 800 millions de dollars par la firme chinoise Beijing Bytedance Technology, qui regroupa l'année dernière musical.ly et sa propre appli TikTok. Des utilisateurs occidentaux y migrèrent. TikTok dispose de par le monde d'un demi à un milliard d'utilisateurs. L'appli, permettant aux usagers de réaliser de brèves vidéos d'eux-mêmes et de les partager avec d'autres, est également populaire en Belgique.'TikTok ne sera pas revendue'A noter que l'agence de presse américaine Bloomberg a annoncé lundi que ByteDance envisageait la revente d'une participation majoritaire dans TikTok. Le propriétaire chinois le dément. "De temps à autre, on découvre dans les medias des histoires à dormir debout. C'est ainsi que dans un article récemment publié, on prétend que ByteDance envisage de revendre TikTok en tout ou en partie. Nous avions formellement signalé que cet article était incorrect, mais il a malgré tout été publié. Je vous assure qu'il n'y a pas de négociations en cours avec des acheteurs potentiels de TikTok. Et nous n'en avons du reste pas l'intention", affirme le directeur de TikTok, Alex Zhu, dans un mémo interne adressé au personnel.