Selon le cabinet spécialisé App Annie, l'appli détenue par le groupe chinois ByteDance est arrivée en tête des téléchargements l'année dernière, suivie par Facebook, Whatsapp, Instagram et Messenger, quatre services du géant californien des réseaux sociaux. Viennent ensuite Snapchat et Telegram.

TikTok a passé des mois difficiles fin 2019, quand l'ex-président des Etats-Unis Donald Trump a tenté de la faire interdire via des décrets qui l'accusaient de servir à espionner les Américains pour le compte de Pékin. Mais cela n'a pas entamé sa popularité, qui a explosé à la faveur des mesures de restrictions sanitaires et des confinements.

En juin, Joe Biden a annoncé la révocation des décrets de son prédécesseur, tout en demandant à son administration d'enquêter sur les risques réels posés par les applications internet détenues par certaines puissances étrangères. La plateforme de vidéos rythmées, souvent musicales ou humoristiques, revendique pas loin de 700 millions d'utilisateurs mensuels dans le monde.

Facebook garde une grande avance: plus de 3,5 milliards de personnes se servent d'au moins une de ses quatre plateformes (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp) tous les mois. Mais Instagram et d'autre réseaux ont copié le format de vidéos courtes, avec des effets spéciaux faciles à utiliser, qui a fait le succès de TikTok.

Selon le cabinet spécialisé App Annie, l'appli détenue par le groupe chinois ByteDance est arrivée en tête des téléchargements l'année dernière, suivie par Facebook, Whatsapp, Instagram et Messenger, quatre services du géant californien des réseaux sociaux. Viennent ensuite Snapchat et Telegram.TikTok a passé des mois difficiles fin 2019, quand l'ex-président des Etats-Unis Donald Trump a tenté de la faire interdire via des décrets qui l'accusaient de servir à espionner les Américains pour le compte de Pékin. Mais cela n'a pas entamé sa popularité, qui a explosé à la faveur des mesures de restrictions sanitaires et des confinements.En juin, Joe Biden a annoncé la révocation des décrets de son prédécesseur, tout en demandant à son administration d'enquêter sur les risques réels posés par les applications internet détenues par certaines puissances étrangères. La plateforme de vidéos rythmées, souvent musicales ou humoristiques, revendique pas loin de 700 millions d'utilisateurs mensuels dans le monde.Facebook garde une grande avance: plus de 3,5 milliards de personnes se servent d'au moins une de ses quatre plateformes (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp) tous les mois. Mais Instagram et d'autre réseaux ont copié le format de vidéos courtes, avec des effets spéciaux faciles à utiliser, qui a fait le succès de TikTok.