Les montres intelligentes de Withings peuvent difficilement être qualifiées de 'passe-partout'. Depuis la Withings Activité introduite en 2014 déjà, les modèles se distinguent (ou pas en fait!) par leur grande ressemblance avec des montres classiques indiquant le temps qui passe au moyen d'aiguilles physiques. Avec les premiers modèles hybrides, on ne voyait même pas qu'il s'agissait de montres intelligentes: toutes les données - du nombre de pas parcourus jusqu'au rythme du sommeil - étaient entièrement et discrètement transmises à l'appli Health Mate correspondante sur votre téléphone.

Withings ScanWatch Horizon., Withings
Withings ScanWatch Horizon. © Withings

Agréable gadget

Lorsque les versions ultérieures furent équipées d'un (tout) petit écran, de forme circulaire et faisant à peine un centimètre en moyenne, ce fut un intéressant défi à relever pour les ingénieurs de Withings. De temps à autre, cet écran était en effet partiellement masqué par au moins une aiguille. La solution imaginée à l'époque fait partie jusqu'à présent des plus agréables gadgets au pays de l'électronique: lorsqu'on appuie sur le 'remontoir' de l'horloge, les aiguilles 'se dissimulent' soigneusement en adoptant (temporairement) la 'position 14H10'.

De manière générale, la nouvelle Horizon ressemble fortement à la ScanWatch originale. Sous l'affichage, on y trouve aussi un 'cercle' qui abrite une deuxième 'complication' (c'est là le nom affublé à chaque fonction supplémentaire offerte par une montre classique ou intelligente). Il s'agit en l'occurrence d'une indication du nombre de pas effectués par l'utilisateur tout au long de la journée. L'indicateur s'échelonne de 0 à 100 pour cent, et un score complet correspond au nombre de pas quotidiens voulus que l'utilisateur a lui-même paramétrés au moyen de l'appli Health Mate pour iOS ou Android (10.000 pas par jour recommandés).

ScanWatch Horizon., Withings
ScanWatch Horizon. © Withings

Outillage d'horlogerie

La principale différence avec la ScanWatch originale concerne le design. L'Horizon possède un boîtier de 43 mm en acier inoxydable, un bracelet en acier Oystersteel poli (anti-corrosion) et se distingue par son look et sa robustesse. D'un poids supérieur à 150 grammes, elle ne passe pas inaperçue au poignet. Votre serviteur a d'ailleurs dû s'y habituer, mais au fond, une Rolex pèse tout autant. Vous ne m'entendrez donc pas me plaindre...

Le bracelet en acier est par ailleurs aisément interchangeable, et Withings en fournit même un second, mais fabriqué dans un plastique léger. Il est de la même teinte que le cadran et que le hublot de plongée rotatif de la Withings Horizon: au choix vert ou bleu. Tant qu'à parler de l'équipement fourni d'origine: dans l'écrin, on trouve aussi un outillage d'horlogerie en trois parties, afin d'adapter le bracelet en acier sur mesure. Inutile de l'écrire, mais on n'y résiste quand même pas: sur le site web de Withings, on trouve pas mal de bracelets supplémentaires à combiner à la finition verte ou bleue de la ScanWatch.

Withings ScanWatch Horizon., Withings
Withings ScanWatch Horizon. © Withings

Capteurs sophistiqués

Le mini-écran demeure généralement noir, pour économiser la batterie, mais un subtile mouvement du poignet suffit pour l'activer. Par défaut, il affiche l'heure et la date (numériquement). En tournant le 'remontoir', on aboutit rapidement aux autres fonctions de la montre, comme par exemple la fréquence cardiaque, le nombre de pas accomplis, la distance parcourue et le nombre d'étages déjà franchis. Via le remontoir, on a aussi accès à un chronomètre et à une minuterie, ainsi qu'à la fonction Breath pour un exercice respiratoire permettant de se relaxer. Nombre de manipulations vont de pair avec un feedback haptique, à savoir de faibles vibrations confirmant une action.

Outre tous ces fondamentaux, la Withings Horizon propose aussi des capteurs sophistiqués permettant d'effectuer un électrocardiogramme et de mesurer les valeurs SpO (saturation en oxygène). L'électrocardiogramme offre une bien meilleur vision que la mesure classique du pouls et peut par exemple aussi détecter une fibrillation auriculaire, à savoir une arythmie provoquant un rythme cardiaque irrégulier et souvent trop rapide. Ce genre de mesure n'est du reste pas automatisé, comme l'est celle de la fréquence cardiaque normale. Pour un électrocardiogramme, il convient de s'asseoir et de couvrir pendant une demi-minute le cadran avec la paume de la main. Ensuite, l'appli affiche tous les détails de la mesure.

En ce qui concerne la saturation en oxygène, il faut savoir que chez une personne normale, les valeurs oscillent entre 95 et 100 pour cent, et des valeurs inférieures peuvent révéler une affection telle que de l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou le corona. Comment les capteurs d'une montre intelligente peuvent-ils enregistrer tout cela? C'est simple: le sang riche en oxygène réfléchit davantage de lumière rouge qu'infrarouge. C'est exactement le contraire pour le sang (plus) pauvre en oxygène.

Un électrocardiogramme réalisé avec la ScanWatch Horizon., MvdV
Un électrocardiogramme réalisé avec la ScanWatch Horizon. © MvdV

Un électrocardiogramme réalisé avec la ScanWatch Horizon

Entraînements... avec GPS externe

Il va de soi que la Withings Horizon intègre également un traceur d'activités. Sur la montre même, il est possible de paramétrer des raccourcis vers six disciplines, mais en tout, elle supporte plus de trente activités allant du cyclisme, en passant par l'équitation, jusqu'au golf, voire le hockey sur glace. Elle peut sans problème vous accompagner aussi dans la piscine ou à la mer, car l'Horizon est étanche jusqu'à une profondeur de cent mètres.

Les entraînements nous amènent directement au talon d'Achille de la Withings Horizon: il lui manque en effet un module GPS intégré. Si l'utilisateur veut savoir après coup où il a couru exactement, il devra durant son activité emporter son smartphone, qui servira de GPS externe. Ce n'est pas là un gros problème lors d'une promenade tranquille du dimanche, mais c'est quand même un inconvénient pour les vrais sportifs.

Il va de soi qu'il existe d'autres montres intelligentes qui, pour la détermination de la position, dépendent d'une connexion Bluetooth avec le téléphone mobile. Mais dans cette catégorie de prix (la ScanWatch Horizon revient à peu moins de 500 euros et est ainsi 200 euros plus chère que la ScanWatch 'ordinaire'), c'est quand même plutôt exceptionnel. Même l'Apple Watch la plus abordable, le modèle SE de 299 euros, est équipée d'une puce GPS. On pourrait évidemment argumenter que cette montre Horizon à la fois lourde, luxueuse et élégante n'est pas exactement celle avec laquelle on fait du sport intensif.

Withings ScanWatch Horizon., Withings
Withings ScanWatch Horizon. © Withings

Une autonomie plus qu'excellente

Les fonctions qui manquent sur cette ScanWatch, à savoir un écran OLED et un GPS embarqué, génèrent par ailleurs un grand atout: une autonomie plus qu'excellente. La batterie rechargeable tient le coup trente jours en utilisation normale, et vingt jours en mode 'économie d'énergie' (avec uniquement l'affichage de l'heure et le traçage d'activité). De nombreuses autres montres intelligentes pourraient s'en inspirer.

Pour terminer, un test de la ScanWatch Horizon ne serait pas complet sans un mot d'explication sur la fonction enregistreuse de la qualité du sommeil. La montre procède en effet de manière très précise et complète avec un aperçu détaillé (dans l'appli) de vos différentes phases d'endormissement, mais aussi avec un score du sommeil et une alarme intelligente qui vous réveille le matin à l'heure idéale (comprenez: quand vous ne dormez pas trop profondément). Lors de votre sommeil, la montre contrôle même votre respiration et est à même de vous prévenir en cas d'irrégularités (comme l'apnée). Très bien et pourtant, votre serviteur l'a à peine utilise durant la période de test. Cela n'a rien à voir avec l'enregistrement du sommeil, mais plutôt avec le facteur de forme général de cette montre intelligente. Si l'appareil 'pesant' peut praître cool et élégant durant la journée, il s'avère être un véritable bloc au poignet pendant la nuit. Dans ce but, nous accordons quand même notre préférence à un modèle Fitbit ultraléger.

ScanWatch Horizon., Withings
ScanWatch Horizon. © Withings

Conclusion

La Withings ScanWatch Horizon est peut-être la combinaison la plus réussie d'une montre-bracelet classique et d'une montre intelligente moderne que nous ayons vue jusqu'à présent. La beauté est évidemment une question de goût, mais durant le période de test, nous avons quand même réussi à convaincre quelques inconditionnels des montres classiques, qui, jusque là, ne voulaient rien, mais alors rien savoir de ce type de modèle numérique. Nous n'avons rien à redire sur la précision, de même que sur la qualité de fabrication: ce n'est pas pour rien que Withings se permet d'accorder cinq ans de garantie sur sa montre.

Il faut chercher loin les points négatifs. Certes, on aurait pu disposer d'un module GPS à ce prix. Mais cela vous manquera-t-il vraiment, si vous optez consciemment pour une montre luxueuse et lourde comme l'Horizon? A notre avis, c'est quand même plutôt le type de montre intelligente qui convient surtout pour les fêtes, réceptions, rendez-vous, entretiens d'embauche ou réunions d'affaires, et pas tellement sur un parcours de jogging. Ce n'est pas non plus la montre idéale pour aller au lit, afin d'analyser le sommeil, car à cette fin aussi, elle est tout simplement trop lourde. On pourrait la comparer à une voiture de sport qui atteint sans problème les 280 km/heure: c'est parfaitement possible, mais ce n'est pas recommandé...

Prix conseillé: 499,95 euros

De Withings à Withings

La firme française Withings, fondée en 2008 et surtout connue pour ses gadgets de santé intelligents tels les balances wifi et les tensiomètres connectés, a connu ces dernières années une période assez turbulente. Elle a été rachetée en 2016 par l'entreprise finnoise Nokia et rebaptisée Nokia Health. La marque Withings est restée en usage une année encore, mais ensuite, tous les produits ont reçu le logo Nokia. A peine onze mois plus tard, en mai 2018, le co-fondateur de Withings, Eric Carreel, racheta l'entreprise aux Finlandais, qui voulaient davantage se concentrer sur les infrastructures réseautiques et sur l'octroi de licences pour la technologie Nokia, notamment au fabricant de smartphones HMD Global. Depuis lors, tous les produits Withings sont vendus sous leur marque d'origine comme avant.

Les montres intelligentes de Withings peuvent difficilement être qualifiées de 'passe-partout'. Depuis la Withings Activité introduite en 2014 déjà, les modèles se distinguent (ou pas en fait!) par leur grande ressemblance avec des montres classiques indiquant le temps qui passe au moyen d'aiguilles physiques. Avec les premiers modèles hybrides, on ne voyait même pas qu'il s'agissait de montres intelligentes: toutes les données - du nombre de pas parcourus jusqu'au rythme du sommeil - étaient entièrement et discrètement transmises à l'appli Health Mate correspondante sur votre téléphone.Lorsque les versions ultérieures furent équipées d'un (tout) petit écran, de forme circulaire et faisant à peine un centimètre en moyenne, ce fut un intéressant défi à relever pour les ingénieurs de Withings. De temps à autre, cet écran était en effet partiellement masqué par au moins une aiguille. La solution imaginée à l'époque fait partie jusqu'à présent des plus agréables gadgets au pays de l'électronique: lorsqu'on appuie sur le 'remontoir' de l'horloge, les aiguilles 'se dissimulent' soigneusement en adoptant (temporairement) la 'position 14H10'.De manière générale, la nouvelle Horizon ressemble fortement à la ScanWatch originale. Sous l'affichage, on y trouve aussi un 'cercle' qui abrite une deuxième 'complication' (c'est là le nom affublé à chaque fonction supplémentaire offerte par une montre classique ou intelligente). Il s'agit en l'occurrence d'une indication du nombre de pas effectués par l'utilisateur tout au long de la journée. L'indicateur s'échelonne de 0 à 100 pour cent, et un score complet correspond au nombre de pas quotidiens voulus que l'utilisateur a lui-même paramétrés au moyen de l'appli Health Mate pour iOS ou Android (10.000 pas par jour recommandés).La principale différence avec la ScanWatch originale concerne le design. L'Horizon possède un boîtier de 43 mm en acier inoxydable, un bracelet en acier Oystersteel poli (anti-corrosion) et se distingue par son look et sa robustesse. D'un poids supérieur à 150 grammes, elle ne passe pas inaperçue au poignet. Votre serviteur a d'ailleurs dû s'y habituer, mais au fond, une Rolex pèse tout autant. Vous ne m'entendrez donc pas me plaindre...Le bracelet en acier est par ailleurs aisément interchangeable, et Withings en fournit même un second, mais fabriqué dans un plastique léger. Il est de la même teinte que le cadran et que le hublot de plongée rotatif de la Withings Horizon: au choix vert ou bleu. Tant qu'à parler de l'équipement fourni d'origine: dans l'écrin, on trouve aussi un outillage d'horlogerie en trois parties, afin d'adapter le bracelet en acier sur mesure. Inutile de l'écrire, mais on n'y résiste quand même pas: sur le site web de Withings, on trouve pas mal de bracelets supplémentaires à combiner à la finition verte ou bleue de la ScanWatch.Le mini-écran demeure généralement noir, pour économiser la batterie, mais un subtile mouvement du poignet suffit pour l'activer. Par défaut, il affiche l'heure et la date (numériquement). En tournant le 'remontoir', on aboutit rapidement aux autres fonctions de la montre, comme par exemple la fréquence cardiaque, le nombre de pas accomplis, la distance parcourue et le nombre d'étages déjà franchis. Via le remontoir, on a aussi accès à un chronomètre et à une minuterie, ainsi qu'à la fonction Breath pour un exercice respiratoire permettant de se relaxer. Nombre de manipulations vont de pair avec un feedback haptique, à savoir de faibles vibrations confirmant une action.Outre tous ces fondamentaux, la Withings Horizon propose aussi des capteurs sophistiqués permettant d'effectuer un électrocardiogramme et de mesurer les valeurs SpO (saturation en oxygène). L'électrocardiogramme offre une bien meilleur vision que la mesure classique du pouls et peut par exemple aussi détecter une fibrillation auriculaire, à savoir une arythmie provoquant un rythme cardiaque irrégulier et souvent trop rapide. Ce genre de mesure n'est du reste pas automatisé, comme l'est celle de la fréquence cardiaque normale. Pour un électrocardiogramme, il convient de s'asseoir et de couvrir pendant une demi-minute le cadran avec la paume de la main. Ensuite, l'appli affiche tous les détails de la mesure.En ce qui concerne la saturation en oxygène, il faut savoir que chez une personne normale, les valeurs oscillent entre 95 et 100 pour cent, et des valeurs inférieures peuvent révéler une affection telle que de l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou le corona. Comment les capteurs d'une montre intelligente peuvent-ils enregistrer tout cela? C'est simple: le sang riche en oxygène réfléchit davantage de lumière rouge qu'infrarouge. C'est exactement le contraire pour le sang (plus) pauvre en oxygène.Un électrocardiogramme réalisé avec la ScanWatch Horizon Il va de soi que la Withings Horizon intègre également un traceur d'activités. Sur la montre même, il est possible de paramétrer des raccourcis vers six disciplines, mais en tout, elle supporte plus de trente activités allant du cyclisme, en passant par l'équitation, jusqu'au golf, voire le hockey sur glace. Elle peut sans problème vous accompagner aussi dans la piscine ou à la mer, car l'Horizon est étanche jusqu'à une profondeur de cent mètres.Les entraînements nous amènent directement au talon d'Achille de la Withings Horizon: il lui manque en effet un module GPS intégré. Si l'utilisateur veut savoir après coup où il a couru exactement, il devra durant son activité emporter son smartphone, qui servira de GPS externe. Ce n'est pas là un gros problème lors d'une promenade tranquille du dimanche, mais c'est quand même un inconvénient pour les vrais sportifs.Il va de soi qu'il existe d'autres montres intelligentes qui, pour la détermination de la position, dépendent d'une connexion Bluetooth avec le téléphone mobile. Mais dans cette catégorie de prix (la ScanWatch Horizon revient à peu moins de 500 euros et est ainsi 200 euros plus chère que la ScanWatch 'ordinaire'), c'est quand même plutôt exceptionnel. Même l'Apple Watch la plus abordable, le modèle SE de 299 euros, est équipée d'une puce GPS. On pourrait évidemment argumenter que cette montre Horizon à la fois lourde, luxueuse et élégante n'est pas exactement celle avec laquelle on fait du sport intensif.Les fonctions qui manquent sur cette ScanWatch, à savoir un écran OLED et un GPS embarqué, génèrent par ailleurs un grand atout: une autonomie plus qu'excellente. La batterie rechargeable tient le coup trente jours en utilisation normale, et vingt jours en mode 'économie d'énergie' (avec uniquement l'affichage de l'heure et le traçage d'activité). De nombreuses autres montres intelligentes pourraient s'en inspirer.Pour terminer, un test de la ScanWatch Horizon ne serait pas complet sans un mot d'explication sur la fonction enregistreuse de la qualité du sommeil. La montre procède en effet de manière très précise et complète avec un aperçu détaillé (dans l'appli) de vos différentes phases d'endormissement, mais aussi avec un score du sommeil et une alarme intelligente qui vous réveille le matin à l'heure idéale (comprenez: quand vous ne dormez pas trop profondément). Lors de votre sommeil, la montre contrôle même votre respiration et est à même de vous prévenir en cas d'irrégularités (comme l'apnée). Très bien et pourtant, votre serviteur l'a à peine utilise durant la période de test. Cela n'a rien à voir avec l'enregistrement du sommeil, mais plutôt avec le facteur de forme général de cette montre intelligente. Si l'appareil 'pesant' peut praître cool et élégant durant la journée, il s'avère être un véritable bloc au poignet pendant la nuit. Dans ce but, nous accordons quand même notre préférence à un modèle Fitbit ultraléger.La Withings ScanWatch Horizon est peut-être la combinaison la plus réussie d'une montre-bracelet classique et d'une montre intelligente moderne que nous ayons vue jusqu'à présent. La beauté est évidemment une question de goût, mais durant le période de test, nous avons quand même réussi à convaincre quelques inconditionnels des montres classiques, qui, jusque là, ne voulaient rien, mais alors rien savoir de ce type de modèle numérique. Nous n'avons rien à redire sur la précision, de même que sur la qualité de fabrication: ce n'est pas pour rien que Withings se permet d'accorder cinq ans de garantie sur sa montre.Il faut chercher loin les points négatifs. Certes, on aurait pu disposer d'un module GPS à ce prix. Mais cela vous manquera-t-il vraiment, si vous optez consciemment pour une montre luxueuse et lourde comme l'Horizon? A notre avis, c'est quand même plutôt le type de montre intelligente qui convient surtout pour les fêtes, réceptions, rendez-vous, entretiens d'embauche ou réunions d'affaires, et pas tellement sur un parcours de jogging. Ce n'est pas non plus la montre idéale pour aller au lit, afin d'analyser le sommeil, car à cette fin aussi, elle est tout simplement trop lourde. On pourrait la comparer à une voiture de sport qui atteint sans problème les 280 km/heure: c'est parfaitement possible, mais ce n'est pas recommandé...Prix conseillé: 499,95 euros