Il y a de ces gadgets dont on se demande quelles améliorations on peut encore apporter? C'est la sensation que nous avions eue, lorsque nous avions posé en 2018 le WH-1000XM3 sur nos oreilles. Sony avait en effet à l'époque déjà tellement perfectionné son casque antibruit sans fil 'over-the-ear' qu'un successeur nous semblait superflu.

Un meilleur confort encore

Peut-être était-ce bien le cas, mais ne dit-on pas: qui n'avance pas, recule? Il faut dire que la concurrence (en l'occurrence Bose dans ce segment du marché) n'est évidemment pas restée les bras croisés. Et donc, Sony se mit à préparer le WH-1000XM4. Sur le plan du design, il n'y a guère de changements à noter - tout au plus quelques mini-ajustements pour un meilleur confort encore. C'est ainsi que les coquilles offriraient dix pour cent d'espace supplémentaire, afin qu'elles reposent mieux encore sur les oreilles et permettent une meilleure ventilation (comprenez: un risque moindre de sueur). Malgré cela, le 1000XM4 dans son ensemble est un peu plus léger et compact que son prédécesseur - une affaire de quelques grammes et millimètres. Le confort est de nouveau au top, même si nous avons eu l'impression que le casque pressait un peu plus fermement la tête que le modèle précédent.

Sony WH-1000XM4., Sony
Sony WH-1000XM4. © Sony

Le coeur du système antibruit équipant le 1000XM4 est de nouveau constitué du processeur HD Noise Cancelling QN1 de Sony, qui recourt cette fois à un algorithme amélioré. En 'noise cancelling' (suppression du bruit), un contre-signal (aussi appelé anti-son) est généré via des micros sur le casque même. Il ne reste ainsi que la musique sur un fond de silence. Les micros permettent aussi au XM4 de téléphoner en main libre et d'activer Google Assistent.

La puce QN1 est assistée par un nouveau Bluetooth Audio SoC, qui aide non seulement à optimaliser la qualité sonore, mais qui ajoute aussi et pour la première fois une connexion multipoint. En bon français, cela signifie qu'il est possible de connecter le casque simplement et simultanément à deux appareils Bluetooth, par exemple un ordinateur portable et un smartphone. En cas d'appel entrant, le casque établit automatiquement la connexion avec l'appareil ad hoc. L'utilisateur peut évidemment aussi basculer lui-même d'un appareil à l'autre et ce, d'une simple pression sur le pavé tactile d'une des coquilles.

Le processeur HD Noise Cancelling QN1 de Sony., Sony
Le processeur HD Noise Cancelling QN1 de Sony. © Sony

Peaufinage du signal audio

La différence d'avec le prédécesseur WH-1000XM3 n'est certes quasiment à peine visible, mais surtout aussi à peine audible: la qualité sonore était précédemment déjà d'un niveau sublime, tout comme l'efficience du système antibruit. Comment Sony allait-elle donc s'y prendre pour améliorer encore le rendu musical? En peaufinant encore le signal audio proprement dit, pardi! A cette fin, le géant technologique japonais a mis au point, conjointement avec Sony Music Studios Tokyo, le système audio Edge-AI. Cette technologie restaure la qualité perdue lors de la compression numérique des pistes audio et utilise pour ce faire une vaste base de données de chansons. Edge-AI analyse la musique en temps réel et identifie les instruments, les genres et les éléments individuels d'une piste audio. 'Les sonorités aiguës perdues lors de la compression sont restaurées pour une écoute enrichie', selon Sony.

Pour le reste, le nouveau 1000XM4 offre surtout davantage de gadgets sur le plan de la facilité d'utilisation. Tel est le cas de 'Speak-to-Chat' par exemple à activer via l'appli (très) étoffée pour l'iPhone et les appareils Android. Une fois la fonction activée, le rendu de la musique marque automatiquement une pause, afin que vous puissiez commencer à parler. Voilà qui s'avère utile pour aller se servir une tasse de café sans devoir retirer le casque ou sans mettre la musique en pause de la manière classique.

Autre astuce: la 'wearing detection'. Grâce à deux capteurs de distance et deux détecteurs de mouvements, le casque interrompt sa reproduction, dès qu'il est retiré de la tête. La musique reprend automatiquement, lorsque l'utilisateur recoiffe le 1000XM4. Une telle fonction équipait déjà le modèle précédent, mais elle est à présent nettement plus fiable.

Sony WH-1000XM4., Sony
Sony WH-1000XM4. © Sony

Détection de l'endroit

Une fonction qui n'est pas nouvelle, mais qui mérite quand même d'être citée: via l'appli Headphones de Sony, il est possible de personnaliser nettement le son du WH-1000XM4. L'appli héberge en effet un equalizer, un mini-outil d'analyse de la forme de l'oreille et - surtout - un paramètre appelé réglage sonore Adaptive.

Cette fonction détecte automatiquement où vous vous trouvez (un endroit calme, à bord d'un avion ou d'un train) et/ou si vous êtes à ce moment assis, si vous marchez, voire si vous courez. En fonction de ces paramètres, la meilleure réduction du bruit ou la plus sûre sera sélectionnée: vous continuerez d'entendre le trafic en rue et vous ne manquerez aucun appel important dans un aéroport. Sur le 1000XM4, cette fonction se livre même à de l'auto-apprentissage: via la fonction GPS du smartphone, le casque apprend au fil du temps à connaître les lieux que vous visitez le plus, comme un hall sportif ou une gare, afin de régler ensuite automatiquement la meilleure réduction du bruit pour ces endroits.

Les excellentes performances de la batterie du modèle précédent n'ont pas été changées: le WH-1000XM4 tient encore et toujours le coup trente heures durant avec l'antibruit ou 38 heures sans ce dernier. Une brève recharge de dix minutes suffit en outre pour assurer de nouveau cinq heures de plaisir d'écoute.

Conclusion

Le WH-1000XM4 se rapproche encore un peu plus de la perfection que le précédent casque antibruit 'over-the-ear' de Sony, mais il ne faut pas rechercher de grandes différences entre les deux. La plus-value se concentre surtout dans des gadgets utiles tels 'Speak-to-Chat', la 'wearing detection' améliorée et la possibilité de connecter le casque à deux appareils Bluetooth simultanément. Y a-t-il des points négatifs? Pas vraiment, mais il s'agit quand même de tenir compte d'une chose: le prédécesseur, le 1000XM3, encore et toujours disponible ici et là, a entre-temps diminué fortement de prix. Dans certains magasins, ce modèle est même actuellement vendu jusqu'à 150 euros de moins que le nouveau venu. Personnellement, j'opterais pour le modèle à prix réduit et ce, même si le WH-1000XM4 est un peu supérieur sur le plan technique et qu'il ne cessera à coup sûr de s'améliorer encore dans les mois et les années à venir grâce aux mises à jour du firmware.

Prix conseillé: 380 euros (y compris une housse, disponible en noir et argenté)

Il y a de ces gadgets dont on se demande quelles améliorations on peut encore apporter? C'est la sensation que nous avions eue, lorsque nous avions posé en 2018 le WH-1000XM3 sur nos oreilles. Sony avait en effet à l'époque déjà tellement perfectionné son casque antibruit sans fil 'over-the-ear' qu'un successeur nous semblait superflu.Peut-être était-ce bien le cas, mais ne dit-on pas: qui n'avance pas, recule? Il faut dire que la concurrence (en l'occurrence Bose dans ce segment du marché) n'est évidemment pas restée les bras croisés. Et donc, Sony se mit à préparer le WH-1000XM4. Sur le plan du design, il n'y a guère de changements à noter - tout au plus quelques mini-ajustements pour un meilleur confort encore. C'est ainsi que les coquilles offriraient dix pour cent d'espace supplémentaire, afin qu'elles reposent mieux encore sur les oreilles et permettent une meilleure ventilation (comprenez: un risque moindre de sueur). Malgré cela, le 1000XM4 dans son ensemble est un peu plus léger et compact que son prédécesseur - une affaire de quelques grammes et millimètres. Le confort est de nouveau au top, même si nous avons eu l'impression que le casque pressait un peu plus fermement la tête que le modèle précédent.Le coeur du système antibruit équipant le 1000XM4 est de nouveau constitué du processeur HD Noise Cancelling QN1 de Sony, qui recourt cette fois à un algorithme amélioré. En 'noise cancelling' (suppression du bruit), un contre-signal (aussi appelé anti-son) est généré via des micros sur le casque même. Il ne reste ainsi que la musique sur un fond de silence. Les micros permettent aussi au XM4 de téléphoner en main libre et d'activer Google Assistent.La puce QN1 est assistée par un nouveau Bluetooth Audio SoC, qui aide non seulement à optimaliser la qualité sonore, mais qui ajoute aussi et pour la première fois une connexion multipoint. En bon français, cela signifie qu'il est possible de connecter le casque simplement et simultanément à deux appareils Bluetooth, par exemple un ordinateur portable et un smartphone. En cas d'appel entrant, le casque établit automatiquement la connexion avec l'appareil ad hoc. L'utilisateur peut évidemment aussi basculer lui-même d'un appareil à l'autre et ce, d'une simple pression sur le pavé tactile d'une des coquilles.La différence d'avec le prédécesseur WH-1000XM3 n'est certes quasiment à peine visible, mais surtout aussi à peine audible: la qualité sonore était précédemment déjà d'un niveau sublime, tout comme l'efficience du système antibruit. Comment Sony allait-elle donc s'y prendre pour améliorer encore le rendu musical? En peaufinant encore le signal audio proprement dit, pardi! A cette fin, le géant technologique japonais a mis au point, conjointement avec Sony Music Studios Tokyo, le système audio Edge-AI. Cette technologie restaure la qualité perdue lors de la compression numérique des pistes audio et utilise pour ce faire une vaste base de données de chansons. Edge-AI analyse la musique en temps réel et identifie les instruments, les genres et les éléments individuels d'une piste audio. 'Les sonorités aiguës perdues lors de la compression sont restaurées pour une écoute enrichie', selon Sony.Pour le reste, le nouveau 1000XM4 offre surtout davantage de gadgets sur le plan de la facilité d'utilisation. Tel est le cas de 'Speak-to-Chat' par exemple à activer via l'appli (très) étoffée pour l'iPhone et les appareils Android. Une fois la fonction activée, le rendu de la musique marque automatiquement une pause, afin que vous puissiez commencer à parler. Voilà qui s'avère utile pour aller se servir une tasse de café sans devoir retirer le casque ou sans mettre la musique en pause de la manière classique.Autre astuce: la 'wearing detection'. Grâce à deux capteurs de distance et deux détecteurs de mouvements, le casque interrompt sa reproduction, dès qu'il est retiré de la tête. La musique reprend automatiquement, lorsque l'utilisateur recoiffe le 1000XM4. Une telle fonction équipait déjà le modèle précédent, mais elle est à présent nettement plus fiable.Une fonction qui n'est pas nouvelle, mais qui mérite quand même d'être citée: via l'appli Headphones de Sony, il est possible de personnaliser nettement le son du WH-1000XM4. L'appli héberge en effet un equalizer, un mini-outil d'analyse de la forme de l'oreille et - surtout - un paramètre appelé réglage sonore Adaptive.Cette fonction détecte automatiquement où vous vous trouvez (un endroit calme, à bord d'un avion ou d'un train) et/ou si vous êtes à ce moment assis, si vous marchez, voire si vous courez. En fonction de ces paramètres, la meilleure réduction du bruit ou la plus sûre sera sélectionnée: vous continuerez d'entendre le trafic en rue et vous ne manquerez aucun appel important dans un aéroport. Sur le 1000XM4, cette fonction se livre même à de l'auto-apprentissage: via la fonction GPS du smartphone, le casque apprend au fil du temps à connaître les lieux que vous visitez le plus, comme un hall sportif ou une gare, afin de régler ensuite automatiquement la meilleure réduction du bruit pour ces endroits.Les excellentes performances de la batterie du modèle précédent n'ont pas été changées: le WH-1000XM4 tient encore et toujours le coup trente heures durant avec l'antibruit ou 38 heures sans ce dernier. Une brève recharge de dix minutes suffit en outre pour assurer de nouveau cinq heures de plaisir d'écoute.Le WH-1000XM4 se rapproche encore un peu plus de la perfection que le précédent casque antibruit 'over-the-ear' de Sony, mais il ne faut pas rechercher de grandes différences entre les deux. La plus-value se concentre surtout dans des gadgets utiles tels 'Speak-to-Chat', la 'wearing detection' améliorée et la possibilité de connecter le casque à deux appareils Bluetooth simultanément. Y a-t-il des points négatifs? Pas vraiment, mais il s'agit quand même de tenir compte d'une chose: le prédécesseur, le 1000XM3, encore et toujours disponible ici et là, a entre-temps diminué fortement de prix. Dans certains magasins, ce modèle est même actuellement vendu jusqu'à 150 euros de moins que le nouveau venu. Personnellement, j'opterais pour le modèle à prix réduit et ce, même si le WH-1000XM4 est un peu supérieur sur le plan technique et qu'il ne cessera à coup sûr de s'améliorer encore dans les mois et les années à venir grâce aux mises à jour du firmware.Prix conseillé: 380 euros (y compris une housse, disponible en noir et argenté)