Pour être honnête, je n'ai pas sauté de joie, lorsque Samsung me demanda si je ne voulais pas tester les nouveaux Galaxy Buds. A vrai dire, j'ai une peur panique que ce genre de chose ne tombe de l'oreille (surtout sur un sol boueux ou dans... les toilettes). Je préfère donc des oreillettes à fil, lequel s'enroule autour de mon oreille pour empêcher toute chute, alors que dans l'avion, je ne jure que par un casque antibruit couvrant bien les oreilles. Aucun, du moins les versions dont je dispose, ne fonctionne avec une appli. Activer ou désactiver Bluetooth est ma seule forme de connectivité.

Appli

De Galaxy Buds+ sont sur ce plan carrément différents. En soi, il n'est pas obligatoire de les utiliser avec une appli, puisqu'une connexion Bluetooth suffit. Mais l'appli fournie d'origine confère aux oreillettes plusieurs fonctions agréables et certainement utiles.

C'est ainsi qu'on peut les commander en les tapotant. 1x pour marquer une pause musicale, 2x pour lancer la prochaine plage, 3x pour revenir à la précédente, etc. Et si on touche plus longuement les oreillettes, on peut leur imposer une commande vocale, alors que via l'appli, il est possible d'y associer une action adaptée, comme monter ou descendre le volume ou démarrer Spotify.

Pour régler l'equalizer (égaliseur) sur les basses, les aiguës ou d'autres aspects sonores, ont peut aussi utiliser l'appli. Mais les deux éléments que nous avons jugés les plus intéressants ici, c'est la fonction de recherche et le son d'ambiance. Si vous égarez les Buds dans le fatras qui règne sur votre bureau, vous pourrez au moyen de l'appli le retrouver facilement.

Les Buds sont équipées de trois micros qui laissent passer le bruit ambiant, quand vous circulez en rue par exemple. A noter aussi la fonction expérimentale 'extra high', qui amplifie encore un peu la sonorité ambiante, ce qui fait que les oreillettes fonctionnent quasiment comme un appareil auditif.

. © PVL

Confort et qualité sonore

Les Buds+ s'ajustent aisément d'elles-mêmes aux oreilles. Au bout de quelques heures d'utilisation en continu, elles ne posent aucun problème au niveau confort et ne s'avèrent pas gênantes. La fonction du son ambiant fait qu'il ne faut pas nécessairement les retirer de l'oreille pour entendre ce qui se passe autour de soi.

Je ne suis pas audiophile, mais la qualité sonore de ces oreillettes est excellente, selon moi. Tant la musique, les séries sur Netflix que les enregistrements sonores et les communications téléphoniques sont claires et ce, même si pour les morceaux de musique avec suffisamment de basses, j'aurais préféré y adapter l'égaliseur dans l'appli.

Restent-elles bien en place? Ma grande crainte qu'elles ne tombent en faisant du sport (mouvements brusques + transpiration), n'était pas fondée. Lors d'une séance d'entraînement, suivie d'un jogging, les Galaxy Buds se sont peut-être avérées un tantinet moins bien ajustées, mais sans pour autant tomber.

Pas de problème non plus lors d'une sortie cycliste, même si dans ce cas, j'ai quand même noté un point faible de la part des micros: ceux-ci doivent en effet permettre de toujours entendre les bruits ambiants même lors d'une puissante écoute musicale, mais dans la pratique, en présence d'un léger bruissement, on entend quand même pas mal de vent. On pourrait comparer cela à quelqu'un qui souffle dans un micro, ce qui fait que la musique est étouffée, même quand on désactive le son ambiant.

. © PVL

Pour les communications téléphoniques via les oreillettes, je suis modérément enthousiaste. Dans un local quasiment ou totalement silencieux, elles conviennent parfaitement. En extérieur, cela marche aussi, mais je n'ai pas toujours été parfaitement audible, ce qui fait qu'il est préférable d'utiliser le téléphone. J'ajouterai cependant que j'ai effectué mes communications surtout par temps venteux

Facilité d'emploi

En pleine charge, les deux oreillettes offrent une autonomie de 11 heures, mais le boîtier de rangement contient aussi une batterie proposant une même durée (batterie de 270 mAh). Il s'agit là d'une fameuse amélioration par rapport aux 6+7 heures de la génération précédente de Buds, et cela permet une utilisation sans recharge durant une journée entière de travail, voire un long voyage en avion.

La recharge dans le boîtier - soit sans fil, soit via USB-C - semble anecdotique, mais cela signifie que dès que vous rangerez les oreillettes, elles seront aussitôt rechargées et que lors d'une prochaine utilisation (même inattendue), vous ne devrez pas attendre que la batterie soit de nouveau pleinement rechargée.

Le boîtier est élégamment arrondi et a parfaitement sa place dans la poche du pantalon, ce que vous permettra d'emmener les Buds partout avec vous. Leur poids plume (40 grammes) les rend aussi très pratiques pour tous ceux qui veulent voyager 'léger'.

Conclusion

La seule chose qui manque encore sur ces oreillettes, c'est une fonction antibruit, même s'il me faut faire remarquer ici que les modèles qui en disposent, sont généralement nettement plus chers et que les Buds+ éliminent pas mal de bruit ambiant. Tout compte fait, les Buds+ représentent une intéressante mise à niveau de la génération précédente et sont très complètes pour le prix demandé. Tant sur le plan de la qualité sonore, du confort d'utilisation que de la facilité d'emploi, je ne peux qu'être positif. Les Buds+ sont un compagnon de voyage pratique tant dans les navettes, le sport léger que dans l'avion et se rangent facilement dans la poche du pantalon.

Les Samsung Galaxy Buds+ seront dans le commerce à partir du 13 mars au prix de 169 euros.

Pour être honnête, je n'ai pas sauté de joie, lorsque Samsung me demanda si je ne voulais pas tester les nouveaux Galaxy Buds. A vrai dire, j'ai une peur panique que ce genre de chose ne tombe de l'oreille (surtout sur un sol boueux ou dans... les toilettes). Je préfère donc des oreillettes à fil, lequel s'enroule autour de mon oreille pour empêcher toute chute, alors que dans l'avion, je ne jure que par un casque antibruit couvrant bien les oreilles. Aucun, du moins les versions dont je dispose, ne fonctionne avec une appli. Activer ou désactiver Bluetooth est ma seule forme de connectivité.AppliDe Galaxy Buds+ sont sur ce plan carrément différents. En soi, il n'est pas obligatoire de les utiliser avec une appli, puisqu'une connexion Bluetooth suffit. Mais l'appli fournie d'origine confère aux oreillettes plusieurs fonctions agréables et certainement utiles.C'est ainsi qu'on peut les commander en les tapotant. 1x pour marquer une pause musicale, 2x pour lancer la prochaine plage, 3x pour revenir à la précédente, etc. Et si on touche plus longuement les oreillettes, on peut leur imposer une commande vocale, alors que via l'appli, il est possible d'y associer une action adaptée, comme monter ou descendre le volume ou démarrer Spotify.Pour régler l'equalizer (égaliseur) sur les basses, les aiguës ou d'autres aspects sonores, ont peut aussi utiliser l'appli. Mais les deux éléments que nous avons jugés les plus intéressants ici, c'est la fonction de recherche et le son d'ambiance. Si vous égarez les Buds dans le fatras qui règne sur votre bureau, vous pourrez au moyen de l'appli le retrouver facilement.Les Buds sont équipées de trois micros qui laissent passer le bruit ambiant, quand vous circulez en rue par exemple. A noter aussi la fonction expérimentale 'extra high', qui amplifie encore un peu la sonorité ambiante, ce qui fait que les oreillettes fonctionnent quasiment comme un appareil auditif.Confort et qualité sonoreLes Buds+ s'ajustent aisément d'elles-mêmes aux oreilles. Au bout de quelques heures d'utilisation en continu, elles ne posent aucun problème au niveau confort et ne s'avèrent pas gênantes. La fonction du son ambiant fait qu'il ne faut pas nécessairement les retirer de l'oreille pour entendre ce qui se passe autour de soi.Je ne suis pas audiophile, mais la qualité sonore de ces oreillettes est excellente, selon moi. Tant la musique, les séries sur Netflix que les enregistrements sonores et les communications téléphoniques sont claires et ce, même si pour les morceaux de musique avec suffisamment de basses, j'aurais préféré y adapter l'égaliseur dans l'appli.Restent-elles bien en place? Ma grande crainte qu'elles ne tombent en faisant du sport (mouvements brusques + transpiration), n'était pas fondée. Lors d'une séance d'entraînement, suivie d'un jogging, les Galaxy Buds se sont peut-être avérées un tantinet moins bien ajustées, mais sans pour autant tomber.Pas de problème non plus lors d'une sortie cycliste, même si dans ce cas, j'ai quand même noté un point faible de la part des micros: ceux-ci doivent en effet permettre de toujours entendre les bruits ambiants même lors d'une puissante écoute musicale, mais dans la pratique, en présence d'un léger bruissement, on entend quand même pas mal de vent. On pourrait comparer cela à quelqu'un qui souffle dans un micro, ce qui fait que la musique est étouffée, même quand on désactive le son ambiant.Pour les communications téléphoniques via les oreillettes, je suis modérément enthousiaste. Dans un local quasiment ou totalement silencieux, elles conviennent parfaitement. En extérieur, cela marche aussi, mais je n'ai pas toujours été parfaitement audible, ce qui fait qu'il est préférable d'utiliser le téléphone. J'ajouterai cependant que j'ai effectué mes communications surtout par temps venteuxFacilité d'emploiEn pleine charge, les deux oreillettes offrent une autonomie de 11 heures, mais le boîtier de rangement contient aussi une batterie proposant une même durée (batterie de 270 mAh). Il s'agit là d'une fameuse amélioration par rapport aux 6+7 heures de la génération précédente de Buds, et cela permet une utilisation sans recharge durant une journée entière de travail, voire un long voyage en avion.La recharge dans le boîtier - soit sans fil, soit via USB-C - semble anecdotique, mais cela signifie que dès que vous rangerez les oreillettes, elles seront aussitôt rechargées et que lors d'une prochaine utilisation (même inattendue), vous ne devrez pas attendre que la batterie soit de nouveau pleinement rechargée.Le boîtier est élégamment arrondi et a parfaitement sa place dans la poche du pantalon, ce que vous permettra d'emmener les Buds partout avec vous. Leur poids plume (40 grammes) les rend aussi très pratiques pour tous ceux qui veulent voyager 'léger'.ConclusionLa seule chose qui manque encore sur ces oreillettes, c'est une fonction antibruit, même s'il me faut faire remarquer ici que les modèles qui en disposent, sont généralement nettement plus chers et que les Buds+ éliminent pas mal de bruit ambiant. Tout compte fait, les Buds+ représentent une intéressante mise à niveau de la génération précédente et sont très complètes pour le prix demandé. Tant sur le plan de la qualité sonore, du confort d'utilisation que de la facilité d'emploi, je ne peux qu'être positif. Les Buds+ sont un compagnon de voyage pratique tant dans les navettes, le sport léger que dans l'avion et se rangent facilement dans la poche du pantalon.Les Samsung Galaxy Buds+ seront dans le commerce à partir du 13 mars au prix de 169 euros.