La version jouet a été construite par Radio Flyer en collaboration avec Tesla. Tout comme la Tesla grandeur nature, elle est alimentée par une batterie lithium-ion, ce qui lui permet d'offrir une autonomie assez longue et d'être rechargée plus vite. Cette recharge prend en effet trois heures, ce qui n'est peut-être pas ultrarapide, mais nettement plus quand même que les concurrentes qui ont besoin d'une nuit entière.

Les phares fonctionnent réellement, et un espace de chargement est prévu sous le capot moteur. Il manque l'énorme tablette dans le tableau de bord, mais l'on y trouve par contre un ensemble de haut-parleurs pour la reproduction musicale.

Absence de 'Ludicrous Mode'

Au niveau de la vitesse, la mini-Tesla n'est (heureusement!) pas comparable à sa grande soeur. Il lui manque le Ludicrous Mode, et elle ne dépasse pas les 6 miles à l'heure (soit quelque 10 km/h). L'on y trouve aussi un mode débutant, où la vitesse est limitée à 3 miles à l'heure (quelque 5 km/h).

La version jouet a été construite par Radio Flyer en collaboration avec Tesla. Tout comme la Tesla grandeur nature, elle est alimentée par une batterie lithium-ion, ce qui lui permet d'offrir une autonomie assez longue et d'être rechargée plus vite. Cette recharge prend en effet trois heures, ce qui n'est peut-être pas ultrarapide, mais nettement plus quand même que les concurrentes qui ont besoin d'une nuit entière.Les phares fonctionnent réellement, et un espace de chargement est prévu sous le capot moteur. Il manque l'énorme tablette dans le tableau de bord, mais l'on y trouve par contre un ensemble de haut-parleurs pour la reproduction musicale.Absence de 'Ludicrous Mode'Au niveau de la vitesse, la mini-Tesla n'est (heureusement!) pas comparable à sa grande soeur. Il lui manque le Ludicrous Mode, et elle ne dépasse pas les 6 miles à l'heure (soit quelque 10 km/h). L'on y trouve aussi un mode débutant, où la vitesse est limitée à 3 miles à l'heure (quelque 5 km/h).