Tencent est surtout connue comme étant l'entreprise qui a lancé WeChat, une plate-forme de clavardage (chat) permettant aussi d'effectuer des paiements en ligne. En outre, la firme détient une participation de 5 pour cent dans Tesla, ce qui en fait le quatrième plus gros actionnaire.

Mais selon l'agence de presse Bloomberg, l'entreprise caresse aussi d'assez fortes ambitions sur le marché automobile. Elle disposerait actuellement d'un prototype d'un système autonome testé en interne. Elle suit ainsi l'exemple de sa concurrente chinoise Baidu, mais aussi de Google, Apple, Uber et d'autres encore.

Ce projet de Tencent n'est pas vraiment une surprise, puisque l'entreprise a, il y a trois mois déjà, créé une alliance pour véhicules autonomes. En plus d'investir dans Tesla, elle a aussi voulu injecter des fonds dans le producteur de cartes Here, mais ici, elle n'a pas reçu le feu vert de la part des régulateurs. En outre, elle investit également dans Nio, une startup spécialisée dans les véhicules électriques.

Tencent est surtout connue comme étant l'entreprise qui a lancé WeChat, une plate-forme de clavardage (chat) permettant aussi d'effectuer des paiements en ligne. En outre, la firme détient une participation de 5 pour cent dans Tesla, ce qui en fait le quatrième plus gros actionnaire.Mais selon l'agence de presse Bloomberg, l'entreprise caresse aussi d'assez fortes ambitions sur le marché automobile. Elle disposerait actuellement d'un prototype d'un système autonome testé en interne. Elle suit ainsi l'exemple de sa concurrente chinoise Baidu, mais aussi de Google, Apple, Uber et d'autres encore.Ce projet de Tencent n'est pas vraiment une surprise, puisque l'entreprise a, il y a trois mois déjà, créé une alliance pour véhicules autonomes. En plus d'investir dans Tesla, elle a aussi voulu injecter des fonds dans le producteur de cartes Here, mais ici, elle n'a pas reçu le feu vert de la part des régulateurs. En outre, elle investit également dans Nio, une startup spécialisée dans les véhicules électriques.