La suppression des surtaxes d'itinérance (frais de "roaming") avait été approuvée pour la première fois en 2017 et devait prendre fin cette année.

Nouveauté: les consommateurs auront droit à la même qualité et au même débit de connexion mobile à l'étranger que chez eux. Les fournisseurs d'itinérance seront obligés d'offrir la même qualité d'itinérance que celle offerte au niveau national, du moins si les mêmes conditions sont disponibles sur le réseau dans le pays visité, selon un communiqué du parlement. Lors des négociations avec le Conseil (États membres), les députés ont en effet réussi à obtenir dans les nouvelles règles une disposition qui interdit les pratiques réduisant la qualité des services d'itinérance (par exemple en passant d'une connexion 4G à 3G), font-ils valoir.

Le Parlement réclame aussi la fin des surtaxes pour les appels intra-UE (par exemple de la Belgique vers l'Espagne), parce que ces appels sont souvent confondus avec l'itinérance, au grand dam des consommateurs. Mais sur ce point, aucun accord n'est encore intervenu avec le Conseil.

La suppression des surtaxes d'itinérance (frais de "roaming") avait été approuvée pour la première fois en 2017 et devait prendre fin cette année.Nouveauté: les consommateurs auront droit à la même qualité et au même débit de connexion mobile à l'étranger que chez eux. Les fournisseurs d'itinérance seront obligés d'offrir la même qualité d'itinérance que celle offerte au niveau national, du moins si les mêmes conditions sont disponibles sur le réseau dans le pays visité, selon un communiqué du parlement. Lors des négociations avec le Conseil (États membres), les députés ont en effet réussi à obtenir dans les nouvelles règles une disposition qui interdit les pratiques réduisant la qualité des services d'itinérance (par exemple en passant d'une connexion 4G à 3G), font-ils valoir.Le Parlement réclame aussi la fin des surtaxes pour les appels intra-UE (par exemple de la Belgique vers l'Espagne), parce que ces appels sont souvent confondus avec l'itinérance, au grand dam des consommateurs. Mais sur ce point, aucun accord n'est encore intervenu avec le Conseil.