L'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) a contrôlé l'année dernière les factures de clients particuliers des opérateurs télécoms. Il en est apparu que Telenet et Mobistar n'ont pas une seule fois durant l'année mentionné sur leurs factures quel plan tarifaire est le plus favorable pour l'abonné.

Tous deux ont certes ont certes orienté leurs clients pour en savoir plus sur les plans tarifaires les plus économiques, mais "la loi télécom oblige les opérateurs à mentionner eux-mêmes le plan tarifaire le plus intéressant sur la facture, sans que l'abonné doive entreprendre les démarches nécessaires dans ce but", selon l'IPBT.

De son côté, Scarlet a négligé d'indiquer sur plusieurs factures de base la date d'échéance des contrats d'une durée spécifique. "Ce faisant, Scarlet complique la vie des abonnés qui souhaiteraient, sur base d'une information correcte, changer d'opérateur", explique l'IBPT.

Les amendes doivent être payées dans les soixante jours suivant réception de la décision de l'IBPT. Les opérateurs télécoms peuvent faire appel de cette décision auprès de la cour d'appel de Bruxelles. (Belga/MI)

L'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) a contrôlé l'année dernière les factures de clients particuliers des opérateurs télécoms. Il en est apparu que Telenet et Mobistar n'ont pas une seule fois durant l'année mentionné sur leurs factures quel plan tarifaire est le plus favorable pour l'abonné. Tous deux ont certes ont certes orienté leurs clients pour en savoir plus sur les plans tarifaires les plus économiques, mais "la loi télécom oblige les opérateurs à mentionner eux-mêmes le plan tarifaire le plus intéressant sur la facture, sans que l'abonné doive entreprendre les démarches nécessaires dans ce but", selon l'IPBT. De son côté, Scarlet a négligé d'indiquer sur plusieurs factures de base la date d'échéance des contrats d'une durée spécifique. "Ce faisant, Scarlet complique la vie des abonnés qui souhaiteraient, sur base d'une information correcte, changer d'opérateur", explique l'IBPT. Les amendes doivent être payées dans les soixante jours suivant réception de la décision de l'IBPT. Les opérateurs télécoms peuvent faire appel de cette décision auprès de la cour d'appel de Bruxelles. (Belga/MI)