En décembre, le ministre flamand de l'enseignement, Ben Weyts, indiquait que le gouvernement flamand allait investir pas moins de 375 millions d'euros dans la numérisation de l'enseignement, aussi appelé en Flandre le 'digisprong'. Le budget ICT de l'enseignement en 2019 était en effet encore de 32 millions d'euros. Selon le ministre Weyts, le 'digisprong' sera déployé à partir de l'année scolaire 2021-2022, et les écoles auront deux années complètes pour effectuer ce saut numérique.

Mais la numérisation ne se limite pas à acheter des ordinateurs portables, ont dû se dire Telenet et YES.be. Avec leur gamme conjointe, le duo entend équiper les écoles non seulement d'une connexion internet, mais aussi d'ordinateurs portables, de logiciels, de produits de sécurité et d'un support technique.

Recyclage d'ordinateurs portables

Neuf écoles primaires et secondaires flamandes sur dix disposent depuis quasiment dix ans déjà de l'accès à l'internet à haut débit de Telenet. De son côté, YES.be fait partie d'Eurosys, qui aide depuis plus de 30 ans les entreprises en matière d'ICT et qui propose aussi cette aide aux écoles depuis dix années déjà. Les coordinateurs ICT, qui savent ce dont l'enseignement a besoin pour le saut numérique, pourront effectuer un choix dans l'offre de services et de produits, mais les écoles pourront aussi faire appel à un coach numérique de YES.be. Avec la YES-academy, YES.be proposera une plate-forme de la connaissance numérique, où les élèves, les professeurs, voire les parents trouveront un support et des formations. YES-365 veillera pour sa part à ce que les élèves et les professeurs aient un accès complet à leur ordinateur portable et à leurs logiciels à partir d'un même poste de travail numérique.

Les ordinateurs portables démodés, mais toujours opérationnels seront offerts par Telenet et YES.be à l'a.s.b.l. 'Ondernemers voor een Warm België'. Les appareils y seront démontés, vérifiés, actualisés et rééquipés, avant d'entamer une seconde vie dans des familles défavorisées.

En décembre, le ministre flamand de l'enseignement, Ben Weyts, indiquait que le gouvernement flamand allait investir pas moins de 375 millions d'euros dans la numérisation de l'enseignement, aussi appelé en Flandre le 'digisprong'. Le budget ICT de l'enseignement en 2019 était en effet encore de 32 millions d'euros. Selon le ministre Weyts, le 'digisprong' sera déployé à partir de l'année scolaire 2021-2022, et les écoles auront deux années complètes pour effectuer ce saut numérique.Mais la numérisation ne se limite pas à acheter des ordinateurs portables, ont dû se dire Telenet et YES.be. Avec leur gamme conjointe, le duo entend équiper les écoles non seulement d'une connexion internet, mais aussi d'ordinateurs portables, de logiciels, de produits de sécurité et d'un support technique.Neuf écoles primaires et secondaires flamandes sur dix disposent depuis quasiment dix ans déjà de l'accès à l'internet à haut débit de Telenet. De son côté, YES.be fait partie d'Eurosys, qui aide depuis plus de 30 ans les entreprises en matière d'ICT et qui propose aussi cette aide aux écoles depuis dix années déjà. Les coordinateurs ICT, qui savent ce dont l'enseignement a besoin pour le saut numérique, pourront effectuer un choix dans l'offre de services et de produits, mais les écoles pourront aussi faire appel à un coach numérique de YES.be. Avec la YES-academy, YES.be proposera une plate-forme de la connaissance numérique, où les élèves, les professeurs, voire les parents trouveront un support et des formations. YES-365 veillera pour sa part à ce que les élèves et les professeurs aient un accès complet à leur ordinateur portable et à leurs logiciels à partir d'un même poste de travail numérique. Les ordinateurs portables démodés, mais toujours opérationnels seront offerts par Telenet et YES.be à l'a.s.b.l. 'Ondernemers voor een Warm België'. Les appareils y seront démontés, vérifiés, actualisés et rééquipés, avant d'entamer une seconde vie dans des familles défavorisées.