Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d'affaires atteint 642,4 millions d'euros, soit une augmentation de près de 4% par rapport à la même période de l'année précédente. Le bénéfice net s'est, lui, élevé à 211,7 millions d'euros au cours du premier semestre, en hausse de 14% par rapport à la même période en 2020, grâce à la baisse significative des charges financières nettes et à la croissance de 3% du bénéfice d'exploitation, qui ont plus que compensé la hausse des impôts sur le revenu, explique Telenet.

Sur l'ensemble de l'année, l'entreprise, active en Flandre et à Bruxelles pour les services de télévision, internet et téléphonies fixe et sur l'ensemble de la Belgique avec sa marque de téléphonie mobile Base, prévoit un retour à la croissance tant pour le chiffre d'affaires que pour l'ebitda ajusté, "avec un objectif de croissance en base remaniée de maximum 1% et de 1 à 2% respectivement". "Nous allons également générer un solide flux de trésorerie disponible ajusté situé entre 420 et 440 millions d'euros pour l'exercice 2021, malgré une légère diminution en base remaniée du flux de trésorerie opérationnel disponible d'environ 1% en 2021 compte tenu de l'augmentation des investissements prévus."

Sur le plan commercial, Telenet se félicite du succès de sa nouvelle offre "One" (convergence fixe-mobile), qui lui a permis d'attirer 25.400 nouveaux clients au deuxième trimestre, pour porter le total à 685.900 personnes au 30 juin.

Le revenu mensuel fixe par client (ARPU) a atteint 59,3 euros au 1er semestre, soit une hausse de 2% en glissement annuel, "ceci grâce à une part plus importante de clients haut débit et multiple play dans notre mix client global et à l'avantage de certaines révisions tarifaires, partiellement compensée par une plus grande proportion des revenus alloués à la téléphonie mobile de nos forfaits FMC "One" récemment lancés par rapport à nos forfaits traditionnels".

Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d'affaires atteint 642,4 millions d'euros, soit une augmentation de près de 4% par rapport à la même période de l'année précédente. Le bénéfice net s'est, lui, élevé à 211,7 millions d'euros au cours du premier semestre, en hausse de 14% par rapport à la même période en 2020, grâce à la baisse significative des charges financières nettes et à la croissance de 3% du bénéfice d'exploitation, qui ont plus que compensé la hausse des impôts sur le revenu, explique Telenet.Sur l'ensemble de l'année, l'entreprise, active en Flandre et à Bruxelles pour les services de télévision, internet et téléphonies fixe et sur l'ensemble de la Belgique avec sa marque de téléphonie mobile Base, prévoit un retour à la croissance tant pour le chiffre d'affaires que pour l'ebitda ajusté, "avec un objectif de croissance en base remaniée de maximum 1% et de 1 à 2% respectivement". "Nous allons également générer un solide flux de trésorerie disponible ajusté situé entre 420 et 440 millions d'euros pour l'exercice 2021, malgré une légère diminution en base remaniée du flux de trésorerie opérationnel disponible d'environ 1% en 2021 compte tenu de l'augmentation des investissements prévus."Sur le plan commercial, Telenet se félicite du succès de sa nouvelle offre "One" (convergence fixe-mobile), qui lui a permis d'attirer 25.400 nouveaux clients au deuxième trimestre, pour porter le total à 685.900 personnes au 30 juin.Le revenu mensuel fixe par client (ARPU) a atteint 59,3 euros au 1er semestre, soit une hausse de 2% en glissement annuel, "ceci grâce à une part plus importante de clients haut débit et multiple play dans notre mix client global et à l'avantage de certaines révisions tarifaires, partiellement compensée par une plus grande proportion des revenus alloués à la téléphonie mobile de nos forfaits FMC "One" récemment lancés par rapport à nos forfaits traditionnels".